Accueil > Palmarès des 20ème Molières

Actualités / Actu

Palmarès des 20ème Molières

par Anaëlle Asseray

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

La "Nuit des Molières", fête annuelle du théâtre à la télévision, s’est déroulée au théâtre Mogador à Paris, lundi 24 avril sous la houlette de l’animatrice Karine Le Marchand et la présidence d’honneur du comédien et metteur en scène Jacques Weber.
Cette cérémonie, diffusée en direct sur France 2, a enchaîné remise de trophées et séquences filmées, avec de nombreuses images d’archives souvent drôles, parfois émouvantes.

La consécration revient cette année à la pièce "La Symphonie du hanneton" du Suisse James Thiérrée, quatre fois primée lors d’une soirée-anniversaire sans tensions avec les intermittents du spectacle.
Premier spectacle de James Thiérrée - petit-fils de Charlie Chaplin, 31 ans - a reçu quatre Molières (spectacle de théâtre public, metteur en scène et révélation théâtrale pour le jeune homme, costumes pour sa mère Victoria Thiérrée).

"Ces Molières, c’est le triomphe du spectacle visuel. C’est la reconnaissance des arts du cirque qui se sont petit à petit intégrés au théâtre. Ce qui est formidable, c’est que normalement, Molière, ce sont les mots alors que dans mon spectacle, c’est le corps qui fait passer des idées sans les mots. J’ai grandi dans l’univers de la pantomime : être sur scène, c’est aussi naturel que boire ou manger avec le corps comme objet ludique. Les gens ont envie de rêver : c’est peut-être aussi ce que les Molières ont voulu récompenser", a exprimé James Thiérrée
en coulisses.

Concernant les femmes, le Molière de la révélation théâtrale a été remis à Marilou Berry, fille de Josiane Balasko, pour "Toc toc".

Le Molière de la “meilleure comédienne” a été attribué à Judith Magre pour son rôle dans "Histoires d’hommes". C’est le troisième Molière de sa carrière

Jacques Sereys a été désigné meilleur comédien avec "Du côté de chez Proust" face à des monstres sacrés comme Michel Piccoli et Claude Rich.

Pour les seconds rôles, L’Académie des Molières a salué Danièle Lebrun dans "Pygmalion" et Roger Dumas dans "Moins 2".

"Moi aussi je suis Catherine Deneuve" et "La Sainte Catherine" pourtant huit fois nommés, ne se sont vu distinguer qu’une fois chacune, respectivement dans les catégories "théâtre privé" et "auteur".

En recevant le grand prix spécial du jury "théâtre public en région" pour "La mort de Danton" de Büchner au Théâtre national de Bretagne, l’acteur Nicolas Bouchaud à plaidé la cause des intermittents du spectacle.

Plus tôt dans la soirée, les invités de la cérémonie ont été accueilli par une cinquantaine d’intermittents, tenus à l’écart par un cordon de CRS. Ils ont fait résonner dans la rue le slogan "pas de culture sans droits sociaux".

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

  • > Palmarès des 20ème Molières 27 avril 2006 10:05, par jean-marie

    Je suis un peu surpris de ne pas voir d’info sur la boulette de cette soirée que j’ai suivi à la télévision. Comment peut on oublier de citer les nominés d’une catégorie, s’en rendre compte et enchainer comme si de rien . Des professionnels du spectacle auraient du rebondir en improvisant, pourtant les pièces "oubliées" avaient surement besoin de ce petit coup de pouce publicitaire... Bravo à tous les lauréats bien sur mais à tous les autres aussi, surtout à ceux qui sont passés à la trappe, que cela doit être dur pour eux ?
    Jean-Marie

    repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.