Accueil > Le théâtre ouvre ses portes aux handicapés sensoriels

Interviews /

Le théâtre ouvre ses portes aux handicapés sensoriels

par Anaëlle Asseray

Stéphanie Xeuxet, chargée de communication d’Accès culture

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Comment est née l’association « Accès Culture » ?
En quoi consiste-elle ?

L’association « Accès Culture » est née de la rencontre, en 1990, entre Frédéric le Du (régisseur général d’Accès Culture) et Jérôme Savary (actuel directeur de l’Opéra Comique) autour de la création du spectacle « Le songe d’une nuit d’été » au Théâtre national de Chaillot. S’inspirant de l’Association Valentin Haüy pour le bien des aveugles qui propose, via un casque sans fil, une description des éléments visuels d’un film, Frédéric Le Du décide d’adapter ce procédé au théâtre. Ce projet, au départ destiné aux non-voyants est très vite élargit aux personnes sourdes et malentendantes.

Accès Culture voit le jour en 1993 avec pour objectif d’ouvrir des salles de théâtre aux handicapés sensoriels. Aujourd’hui, nous proposons des aides techniques permettant aux personnes aveugles ou malvoyantes, sourdes ou malentendantes d’assister à des représentations théâtrales de manière autonome.

En quoi consistent ces aides techniques ?

Il existe plusieurs sortes d’aides techniques. Pour les aveugles et malvoyants, nous proposons différents services.
L’autodescription consiste, via un casque sans fil, à décrire l’univers de la pièce : les décors, les costumes, les jeux de lumières. Ces descriptions sont faites entre les dialogues pour ne pas gêner la compréhension du spectacle. Nous remettons un programme en braille et en gros caractère permettant d’avoir l’ensemble des informations concernant la pièce. Des jumelles de théâtre sont destinées aux personnes malvoyantes.

Pour les sourds et malentendants, nous proposons un surtitrage individuel qui permet, via un boîtier, de lire le texte des répliques. Les effets sonores sont également précisés. Un système d’amplification sonore via un casque ou plaquettes d’induction magnétique est également proposé. Pour les spectateurs sourds signants (enfants et adultes), une interprétation de la pièce en « Langue des Signes Française » (LSF) ou « Langage Parlé Complété » (LPC) est utilisée.

Toutes les pièces de théâtres sont-elles adaptables à un public d’handicapés sensoriels ?

Non, beaucoup de pièces ne peuvent pas être adaptées. L’adaptation, via le surtitrage individuel sur boîtier, ne retranscrivant que 70% du texte joué, une pièce contenant beaucoup de répliques entre les comédiens est donc difficile à décrire à un public de sourds et malentendants. En règle générale, pour ce public, nous favorisons des pièces visuelles et pour les aveugles et malvoyant, des pièces plutôt basées sur une histoire que nous retranscrivons via l’audiodescription.

En début de chaque saison lors de pré-conférences avec les metteurs en scène, nous discutons de la programmation de l’année. Par la suite, nous les rencontrons individuellement pour juger de l’adaptabilité de leur pièce à notre public.

À ce jour, six théâtres seulement sur Paris proposent cet accès aux handicapés sensoriels. Pourquoi y’en a t’il un si petit nombre ?

Pour des raisons techniques et budgétaires essentiellement. Nous ne demandons aucune participation financière aux spectateurs, l’ensemble de nos services est gratuit. C’est pourquoi, sans l’aide financière des pouvoirs publics mais également du Théâtre national de Chaillot, de la Comédie-Française, du Théâtre de l’Europe, du Théâtre de Châtelet, de l’Opéra Bastille et de l’Opéra Comique, notre association n’existerait plus.

Nous intervenons également auprès des théâtres en rénovation pour qu’ils s’équipent et ainsi ouvrent leurs portes aux handicapés sensoriels. Mais l’équipement est très cher et nous freine dans nos démarches.

Quels sont vos projets à l’avenir ?

Regrouper plus de théâtres accessibles aux sourds, malentendants, aveugles et malvoyants. Faire découvrir notre association auprès du grand public car aujourd’hui peu de personnes nous connaissent. Adapter d’autres pièces... il y a encore beaucoup de choses à faire, la route est encore longue.

Site : www.accesculture.org

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.