Accueil > Avignon OFF : Guerre du Net

Actualités / A suivre

Avignon OFF : Guerre du Net

par Anaëlle Asseray

Partager l'article :

Nouveaux rebondissements dans le feuilleton qui oppose « Avignon Festival et Compagnies » (AF&C) et « Avignon Festival OFF (AFO).

Le nom de domaine du site Web de la nouvelle association « Avignon Festival et Compagnies » a été déposé juste après sa création le 26 février dernier.
En tapant www.avignonfestivaletcompagnies.com, l’internaute se retrouve sur le site d’AF&C.
Cependant si ce dernier tape avignonfestivaletcompagnies.org ou avignonfestivaletcompagnies.fr il est dirigé sur le site d’« Avignon Festival Off ».

Un procédé peu correct pour tromper l’internaute en lui faisant croire qu’il est sur le bon site.

« Nous restons sans voix devant ces pratiques d’un autre temps... », déclare l’une des responsables Alfa, membre d’AF&C.

Tout nom de domaine doit être acheté à travers une procédure qui ne peut en aucun cas être fortuite. La redirection vers le site d’AFO ne doit donc rien au hasard.

Après une première constatation des faits par un huissier de justice, AF&C compte intenter une action en référé pour « concurrence déloyale » et faire supprimer ces noms de domaines.

Affaire à suivre...

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

3 Messages

  • > Avignon OFF : Guerre du Net 21 mars 2006 15:25, par Jean Tal

    Bonjour,
    Je suis un peu déçu de constater que Webthéa tombe dans le panneau d’AFC. Avez-vous discuté avec AFO sur la question ? Je les ai eu au téléphone pour un autre question et j’ai évoqué cette affaire avec eux. Ils ont une toute autre opinion sur ce problème. Et leur version semble se tenir.
    N’oublions pas que le deuxième programme est une idée d’AFC. Si il y a un agresseur dans cette querelle ce pourrait bien être cette dernière association. Depuis plusieurs semaines, ils communiquent avec les médias et entretiennent un climat épouvantable qui va salir le festival. Tout cela retombera sur les artistes...
    Cordialement
    Jean TAL

  • > Avignon OFF : Guerre du Net 22 mars 2006 18:36, par jerome

    Jean tal, je ne vois pas ce qu’il y a de décevant dans cet article.
    Si en effet, il s’avere vrai que AfO utilise les adresses internet enregistrées sur d’autres domaines, je trouve cela très grave. J’imagine qu’une enquête est en cours.
    Je trouve que l’image du Off s’est très fortement dégradé et les companies (que je rencontre et qui vont jouer cet été en Avignon) semblent très inquietes. J’espere que d’ici là les tensions seront retombées.

    • > Avignon OFF : Guerre du Net 24 mars 2006 15:23, par Jean Tal

      Jérome, ce n’est pas l’article qui est décevant, c’est la position de Webthéa qui accorde foi aux dires d’AFC et qui met son adresse en lien direct dans son article. Est-ce bien sérieux ? Quand on fait un tour sur le site d’AFC, on y rencontre surtout beaucoup d’imprécations. Ce n’est pas le cas sur le site d’AFO. Bien sûr que les compagnies sont inquiètes et elles ont raison de l’être. Ce que je veux dire c’est que je regrette que Webthea rende compte, de façon partiale, de bagarres internes qui sont nuisibles à l’image du Festival Off. Tout cela préfigure la position habituelle des médias qui préfère s’attacher à ce genre de querelles plutôt qu’à montrer la formidable diversité et la qualité du festival sur le plan des spectacles.

  • > Avignon OFF : Guerre du Net 24 mars 2006 15:23, par Jean Tal

    Jérome, ce n’est pas l’article qui est décevant, c’est la position de Webthéa qui accorde foi aux dires d’AFC et qui met son adresse en lien direct dans son article. Est-ce bien sérieux ? Quand on fait un tour sur le site d’AFC, on y rencontre surtout beaucoup d’imprécations. Ce n’est pas le cas sur le site d’AFO. Bien sûr que les compagnies sont inquiètes et elles ont raison de l’être. Ce que je veux dire c’est que je regrette que Webthea rende compte, de façon partiale, de bagarres internes qui sont nuisibles à l’image du Festival Off. Tout cela préfigure la position habituelle des médias qui préfère s’attacher à ce genre de querelles plutôt qu’à montrer la formidable diversité et la qualité du festival sur le plan des spectacles.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.