Accueil > Nous étions debout et nous ne le savions pas de Catherine Zambon

Critiques /

Nous étions debout et nous ne le savions pas de Catherine Zambon

par Gilles Costaz

Les rebelles des zads et de la rue

Partager l'article :

Dans un festival très ouvert à la réalité sociale et aux mouvements frondeurs, il va de soi que l’esprit « gilets jaunes » est présent ça et là. Le spectacle de Présence Pasteur, Nous étions debout et nous ne le savions pas, relève de cette catégorie-là mais va au-delà car Catherine Zambon a publié sa pièce en 2016. C’est dire que les paroles recueillies – car les dialogues ont été écrits après une longue enquête – ne sont pas liées à l’actualité immédiate mais témoignent de révoltes de longue date. Les zadistes de Notre-Dame des Landes sont les principaux personnages de la pièce mais d’autres groupes de rebelles ou de dissidents se font entendre, qu’ils soient contre le TGV Lyon-Turin ou contre l’abattage massif sans souci de la souffrance des animaux. Pierre Lambert a su unifier ces dialogues très variés en créant un mouvement collectif qui sinue sur la scène et finit par créer une sorte de barricade à laquelle ne manque que la mise à feu (mais le spectateur ne peut pas ne pas y penser, ne pas l’imaginer : le feu embrase le théâtre).
Arno Feffer, Sarah Glond, Stéphane Hervé, Raymonde Palcy et Bérangère Steblin jouent collectif, un peu comme au rugby, et ce moment d’agit-prop est vigoureux. On y entend des paroles et des cris authentiques dans le cadre d’un théâtre documentaire et militant.

Nous étions debout et nous ne le savions pas de Catherine Zambon, mise en scène de Pierre Lambert, avec Arno Feffer, Sarah Glond, Stéphane Hervé, Raymonde Palcy, Bérangère Steblin. Texte aux éditions La Fontaine.

Festival d’Avignon off : Présence Pasteur, 12 h 20, tél. : 04 32 74 18 54, jusu’au 27 juillet. (Durée : 1 h 30).

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.