Accueil > Macbeth d’après Shakespeare

Critiques / Théâtre

Macbeth d’après Shakespeare

par Gilles Costaz

La tragédie écossaise en format de poche

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Macbeth dans la version d’Anthony Magnier et l’interprétation de William Mesguich a été l’un des événements du mois Molière à Versailles. Le spectacle renaît dans le off d’Avignon, cette fois dans un lieu clos (auparavant, c’était dans la belle cour des Grandes Ecuries). C’est une version de poche. Tout est compressé : l’histoire (légèrement modifiée), le nombre de personnage, le temps. Au lieu des trois sorcières, il n’y en a qu’une : une sorte de girl éclatante dans sa robe jupe fendue, de meneuse de revue qui annonce la couleur, entrouvre le récit, relie le passé shakespearien à notre présent, disparaît, revient (elle est jouée par l’épatante Sandrine Moaliglo). L’action se joue sur un cercle étroit. Oui, c’est bien du concentré ! L’adaptation est très intelligente, même si elle donne une place un peu disproportionnée au rôle de Banquo que Magnier fait revenir à la fin de la pièce.
William Mesguich incarne un Macbeth fiévreux, jamais dans l’outrance, toujours dans un trouble follement humain. Ses partenaires, Nathalie Lucas, Julien Renon et Victorien Robert, sont d’une belle densité. Axel Hache donne un discret et juste tempo musical. Voilà du théâtre de tréteau, parfait et puissant dans sa modestie.

Macbeth d’après Shakespeare, adaptation et mise en scène d’Anthony Magnier, costumes de Mélisande de serres, décor de Stefano Perrocco, avec Axel Hache (également musicien), Nathalie Lucas, William Mesguich, Sandrine Moaligou, Julien Renon, Victorien Robert.

Avignon, festival off : Théâtre des Gémeaux, 17 h 50, tél. : 04 12 34 56 78, jusqu’au 28 juillet. (Durée : 1 h 30).

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.