Accueil > Le Festival Beckett à Roussillon

Actualités / Festival / Théâtre / Actu

Le Festival Beckett à Roussillon

par Gilles Costaz

L’hommage à l’auteur de "Godot" continue coûte que coûte

Partager l'article :

C’est à Roussillon que se réfugia Samuel Beckett pendant l’Occupation. L’écrivain irlandais, ayant rejoint le réseau franco-anglais Gloria de la Résistance, dut fuir Paris avec Suzanne sa compagne. Ils se cachèrent de 1942 à 1945, chez les Bonnelly. Beckett devint ouvrier agricole et participa aux vendanges du domaine. Cette période eut une importance capitale dans sa vie et dans son œuvre. C’est là qu’il décida de faire du français sa langue littéraire de prédilection. C’est à Roussillon qu’il eut l’inspiration de sa pièce, En attendant Godot, la seule œuvre où il mentionne clairement une période de sa vie.
En 1997, des Roussillonnais férus de Beckett, aidés de personnalités du monde artistique et culturel, dont Henri Vart, créent l’association « La Maison Samuel Beckett », afin d’organiser des manifestations culturelles en l’honneur du Prix Nobel de littérature. Roussillon devint un lieu de mémoire, un lieu privilégié de rencontres autour de Samuel Beckett, le seul en France. Depuis 2016, le comédien Jacques Frantz, nouveau président de l’association, est le directeur artistique du Festival avec le comédien et metteur en scène, Stéphane Valensi.
Roussillon-en-Provence a ouvert le 20ème Festival Beckett, le 29 juillet. Au programme pour cet anniversaire, du Beckett, mais aussi comme chaque année, des créations contemporaines. Lundi, Jacques Frantz a ouvert cette 20ème édition par la lecture d’un message de l’ambassadeur d’Irlande en France, puis par une lecture-conférence sur les poèmes de Beckett, une invitation à découvrir des œuvres méconnues, le point d’orgue de cette conférence étant consacré à Whoroscope, un long poème mi-sérieux, mi-plaisant sur la vie de Descartes, un poème de 98 vers écrit en une nuit en juin 1930, pour un concours de poésie, qu’il remporta à 24 ans. « J’ai fait des lectures publiques de tous les textes de Beckett, dit Jacques Frantz. Il ne restait que les poésies de jeunesse, qui sont très drôles mais difficiles à interpréter. » Au programme mardi 30 juillet, à 21h15, Le Square de Marguerite Duras, avec Martine Thinières et Stéphane Valensi, mis en scène par Gérard Elbaz. Mercredi 31 juillet, à 21h15, la soirée de clôture est assurée par Marianne Basler jouant L’Autre Fille d’Annie Ernaux, dans une mise Jean-Philippe Puymartin.
Le festival poursuit son existence coûte que coûte. Le département du Vaucluse a retiré son soutien. La ville de Roussillon et la Communauté de communes subventionnent toujours la manifestation. « On continue », dit simplement Jacques Frantz.

Festival Samuel Beckett, Roussillon (Vaucuse). Les spectacles peuvent se réserver à l’0ffice du tourisme de Roussillon-en-Provence, au 04 90 05 60 25.
Site du Festival : https://festivalsamuelbeckett.wordpress.com/

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.