Accueil > Jiri Kylian à l’Académie des Beaux-Arts

Actualités / Danse

Jiri Kylian à l’Académie des Beaux-Arts

par Yves Bourgade

La chorégraphie fait son entrée de plein droit

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

La danse est désormais reconnue pleinement par l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France qui a voté le 25 avril (bien avril) 2018 la création d’une nouvelle section « la section chorégraphie » (après accord du Conseil d’Etat) et a élu comme « membre associé étranger », le chorégraphe tchèque Jiri Kylian. Cette élection vient de recevoir l’approbation du Ministère des Affaires Etrangères.
Par le passé, il n’y avait eu qu’un seul précédent , le chorégraphe français Maurice Béjart (1927- 2007) qui avait siégé au 4éme fauteuil de la 6éme section des « membres libres » de 1994 à 2007. Le danseur et chorégraphe d’origine russe Serge Lifar (1905-1986) n’était seulement que « correspondant étranger » de la même compagnie.
Jiri Kylian prendra place en tant qu’ « associé étranger » dans le 12éme fauteuil occupé précédemment par le peintre italien Leonardo Cremonini, mort en 2010. L’effectif des académiciens des Beaux-Arts répartis dans huit sections (il y en aura neuf avec la « chorégraphie ») est de 59 auxquels s’ajoutent 16 académiciens « associés étrangers ».
Les autres sections ont trait à la peinture, la sculpture, l’architecture, la gravure, la composition musicale, les membres libres, la création artistique dans le cinéma et
l’audiovisuel, la photographie.
Jiri Kylian est né en 1947. Il a acquis une notoriété internationale comme co-directeur artistique, puis directeur artistique du Nederlands Dans Theater (NDT), de 1975 à 1998 et comme chorégraphe échappant à toute classification. Sa danse est fondée sur un langage d’essence classique auquel il intègre des influences ethnographiques, picturales ou sculpturales, tout en développant avec une musicalité vibrante toutes les inflexions du corps humain. C ‘est aux sources vives de l’énergie humaine qu’il puise son inspiration, ce qui l’amène à respecter et encourager la spécificité de chaque danseur .
Formé d’abord au Conservatoire Prague, Jiri Kylian est passé par l’Ecole du Royal Ballet de Londres. Il a été d’abord un soliste au charme viril et sensible au Ballet de Stuttgart où John Cranko l’encouragea aussi à chorégraphier pour cette compagnie puis pour le NDT. Il a signé nombre de ballets qui s’appuient sur des musiques incontestables de ses compatriotes Janacek et Martinu, également, de Ravel, Debussy, Schoenberg et des musiques d’autres continents, ballets pour lesquels il réalise décors, costumes et éclairages pour accomplir totalement son idéal visuel. Cette saison Jiri Kylian a remonté en avril dernier pour les élèves de l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris Un ballo sur des musiques de Ravel.

photo©Serge Ligtenberg

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.