Accueil > « Impression d’un songe » d’après « La vie est un songe » de Pedro Calderon de la (...)

Critiques / Théâtre

« Impression d’un songe » d’après « La vie est un songe » de Pedro Calderon de la Barca

par Jacky Viallon

Un travail épique et courageux se cache derrière le rideau de scène de la petite salle du théâtre du Soleil.

Partager l'article :

Une troupe (Le TAFThéâtre) que l’on pourrait qualifier de « farouche » tant elle dégage à la fois puissance, fougue et…raison. Ici, elle nous offre un théâtre maîtrisé et radicalisé s’appuyant uniquement sur le jeu de l’acteur. Pas d’artifice ! C’est efficace ! Une scénographie de lumière suppléait à un appareil scénique qui aurait pu embarrasser maladroitement le plateau. En conséquence, la vision du spectateur.
Alors, les comédiens sont là, bien à l’aise et bien campés dans leurs personnages. Pour les « masculins » la puissance est là, intériorisée et bien maîtrisée. Quant aux « féminins » les comédiennes savent économiser leurs charmes habiles au profit d’un jeu explicite qui dénonce assez bien la dualité réel/irréel, concept fondamental de la dramaturgie en question.
Il y a au-delà, parfois, toute une violence qui se dégage de certaines scènes. Une sorte de grande élégance qui rythme, syncope et distancie la démonstration. Il y a quelque part une sorte d’empreinte Shakespearienne qui contraint avantageusement les acteurs et actrices dans une dynamique très contrôlée. Tout est livré avec grâce à l’insu du spectateur qui ne perçoit pas ce travail. Qualité quasiment obligatoire si l’on veut être un passeur fidèle de ce texte de Calderón dont la diversité de style, le baroque et la luminosité en font autant d’écueils dramaturgiques potentiels. Corneille disait de Calderón : « il n’y a pas de suite rationnelle dans Calderón. Il n’y a que l’imagination à tort et à travers sans ombre de raison. On dirait les vagues d’un rêve. »
C’est là, justement, que la troupe exerce sa dextérité : en suppléant à l’irrationnel par la lisibilité d’un théâtre qui nous éclaire sur les ombres d’un texte. Et, sans vouloir faire un bon mot : merci d’être venu nous voir et jouer au Soleil.
Ainsi, ces créateurs se sont faufilés dans une pièce maîtresse de Calderón (auteur espagnol 1600-1681) « La vie est un songe » pour y accrocher d’autres guirlandes littéraires autour du même thème qui ne cessera de poursuivre, détruire ou stimuler nos auteurs contemporains.
Réel/irréel ? De quel côté du miroir se situe notre vie ? A notre avis, il faut vite se renseigner auprès du caillou qui brisera tôt ou tard notre existence.

Cartoucherie de Vincennes – Tafthéâtre au Théâtre du Soleil
« Impression d’un songe » d’après « La vie est un songe » de Pedro
Calderon de la Barca. Mise en scène : Alexandre Zloto – Création lumière : Paul Alphonse Jusqu’au 15 Juin 2015 à 20 h mardi au samedi.
Location : 01 43 74 24 08 et Cie : 01 43 49 20 16

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.