Accueil > Béatrice Uria Monzon réincarne la Callas

Interviews / Musique / Opéra & Classique

Béatrice Uria Monzon réincarne la Callas

par Olivier Olgan

Un défi en récital

Partager l'article :

Certaines l’ont sont osé au théâtre (Fanny Ardant, Marie Laforêt, Meryl Streep dans la pièce de théâtre "Master class" de Térence Mc Nally) ou au disque (Angela Georghiu, Ninon Dann avec des bonheurs inégaux). Mais rarement en récital et sur scène. Béatrice Uria Monzon a choisi de relever le défi quasiment jour pour jour pour le 40éme anniversaire de la disparition de Maria Callas le 16 septembre 1977.

Dans un spectacle écrit et raconté par Alain Duault, extrait de son livre « Dans la peau de Maria Callas  » (Le Passeur), la soprano française incarne les plus grandes héroïnes dramatiques magnifiées par celle que Léonard Bernstein appelait "la Bible de l’opéra" tant que sa voix lui permettait de tout chanter : de Medée à Tosca, de Carmen à Norma) reprend les plus beaux airs qui ont forgé le mythe Callas, éclairant au fil d’un récit complet une vie et un destin exceptionnels. Voix de soie et physique altier, la diva française est un vrai spinto lyrique, généreux dans la voix mais placé dans les règles de l’art.

De cette soif insatiable de découvertes et de rôles, il n’en résulte pas seulement un répertoire à peu près sans limite. Comme son ainée et inspiratrice chaque rôle lui colle à l’âme. Elle sait se transfigurer et prendre des paris sur elle-même. D’autant qu’elle possède du caractère et du vertige dans la voix comme dans son port, projetant une présence ciselée et une féminité explosive pour un hommage passionnant aussi bien à l’artiste qu’à la femme.

Professionnelle et moderne, elle a répondu par courriel à nos questions.

WT : En quoi Maria Callas était et incarne LA cantatrice moderne ?
Elle a bougé les lignes à l’époque où elle a littéralement brulé les planches. Dans sa manière d’interpréter comme d’incarner ses différents personnages ?
Elle a vraiment fait sienne ces femmes au point de vue émotionnel. Elle n’avait pas la voix la plus belle qui soit mais ce qui a fait la différence c’est sa façon de faire passer une émotion jusque dans sa gestuelle. Sa sensibilité est unique pour l’époque. Elle était complétement dans sa musique
.

WT : Que représente le défi de reprendre ses principaux airs ?
En effet, c’est un réel défi personnel. Ces 9 airs d’opéra du plus grand répertoire représentent un programme très lourd. On me demande ce que cela fait d’incarner Maria Callas mais à aucun moment il n’est question de cela, et je ne voudrais surtout pas que l’on essaie de me comparer à elle ou penser que j’ai la prétention de me comparer à elle La démarche de ce spectacle que nous avons imaginé avec Alain Duault est un hommage qui lui est rendu. Il s’agit juste d’une illustration à travers les propos d’Alain Duault qui raconte sa vie. Elle a remis au goût du jour un répertoire qui était peu chanté tel que le Bel Canto, Bellini

WT : N’en fait-on pas trop sur Maria Callas (rééditions, remaster d’enregistrements pirates, livres, expositions, …) alors que beaucoup d’autres cantatrices ont elles aussi marqué leur temps (Tebaldi, Caballé, Schwarzkopf…) ?
La personnalité de Maria Callas, son caractère hors du commun, sa vie personnelle et sentimentale très mouvementée, la démarque de toutes les autres cantatrices. Aujourd’hui elle serait certainement une « people » très médiatisée. Maria callas a côtoyé les plus grands et avait une vie très mondaine surtout à l’époque de sa relation tumultueuse avec Onassis, …
De façon anecdotique, contrairement aux autres chanteuses que vous citez, on aurait pu écrire un opéra sur la vie de la Callas. Un opéra sur toute son histoire, sa vie, son enfance, sa passion amoureuse avec le célèbre armateur Grec Aristote Onassis …
Au-delà de sa voix c’est sa vie trépidante sur le plan personnel qui fait d’elle une légende.



Le spectacle constitue en outre un préambule stimulant à l’exposition Maria by Callas à La Seine Musicale à Boulogne-Billancourt du 16 septembre au 14 décembre 2017 [https://billetterie.laseinemusicale.com/fr/node/5398]. Mais ceci fera l’objet d’une autre papier.

Tournée : Maria Callas , une vie , une passion avec Alain Duault
• 16 sept [avec Antoine Palloc, pianiste] au Parc de Vincennes de Paris, 16h https://classiqueauvert.paris.fr/2017/03/26/week-end-16-17-septembre/
• 7 octobre [avec Cyril Diederich, pianiste] Opéra de Vichy, 20h30 https://www.vichy-destinations.fr/saison-ete-a-lopera-de-vichy/
• 31 octobre, 3 novembre [avec Antoine Palloc, pianiste] Paris, Salle Eléphant Paname, 20h http://www.elephantpaname.com/fr/centre-d-art/spectacle-concert/59-l-instant-lyrique
• 17 novembre Théatre Ducourneau d’Agen, http://www.agen.fr/theatre
• 24 novembre [Lucciano Acocella , pianiste] Opera Royal de Wallonie (Liège), 20h http://www.operaliege.be/fr/activites/callas-une-passion-un-destin
• 3 décembre, [avec Antoine Palloc, pianiste] Opéra de Lausanne, 17h http://www.opera-lausanne.ch/calendrier/saison-2017-18/detail-spectacles/maria-callas.html8 décembre au Théâtre d’Antibes,
• 8 décembre, [avec Antoine Palloc, pianiste] Opéra D’Antibes, Anthéa, 20h30 http://www.anthea-antibes.fr/fr/spectacles/saison-2017-2018/privilege-spectacle-vivant/maria-callas

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.