Accueil > Le Nez, de Chostakovitch

Critiques / Opéra & Classique

Le Nez, de Chostakovitch

par Charles Rosenbaum

Ironique et grinçant

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Il aura fallu au moins deux metteurs en scène de belle envergure pour venir à bout de ce Nez, le gigantesque opéra de Chostakovitch proposé à Angers et à Nantes. Les deux Ajax de la mise en scène lyrique, Moshe Leiser et Patrice Caurier, sont les grands spécialistes de l’œuvre du compositeur russe. Ils ont rapporté clés en main la production crée en 2001 à Lausanne, avec la quasi-totalité de la richissime production. Et même, cerise sur le gâteau, ils ont importé de Suisse le chef Nicolas Chalvin, alors assistant d’Armin Jordan qui tenait la baguette. Créée il y a 75 ans à Leningrad par Dimitri Chostakovitch, l’opéra Le Nez s’inspire très largement de la nouvelle de Nicolaï Gogol. L’œuvre est grinçante, ironique, satirique et largement parodique des travers de l’administration à la soviétique. Vingt solistes interprètent de manière trépidante la centaine de rôles.

Un nez autonome et puissant

Le Nez est l’histoire d’un notable privé de son appendice, ce nez qui deviendra aussi autonome que puissant. Chostakovitch, alors âgé de 24 ans, avait déjà défini quelques règles pour une forme nouvelle d’opéra, avec une musique haletante, faite de percussions, de cuivres. A cet égard, l’Orchestre National des Pays de Loire, dirigé par Nicolas Chalvin est remarquable. Kovaliov, le héros malgré lui, est incarné de façon saisissante par Andrew Schroeder. Le personnage du Nez, par Ludovic Ludha, est également superbe. Tous les autres interprètes des multiples rôles sont au diapason. Ce fut un Nez avec du flair.

Production de l’Opéra de Lausanne, créée à Lausanne en novembre 2001,opéra en russe surtitré. Orchestre National des Pays de la Loire. Direction musicale : Nicolas Chalvin. Livret de E. Zamiatine, G. Ionine,A. Preis et D. Chostakovitch d’après la nouvelle de Nicolaï Gogol. Mise en scène Patrice Caurier et Moshe Leiser. Décors Christian Fenouillat - Costumes Agostino Cavalca. Etudes musicales Inna Petcheniouk. Lumières Chistophe Forey. Choeur d’Angers Nantes Opéra. Direction Xavier Ribes. Théâtre Graslin à Nantes, du 12 au 21 décembre 2004. Grand Théâtre à Angers du 31 décembre 2004 au 4 janvier 2005.

Le Nez de Chostakovitch poursuit son succès puisque la Cité de la Musique en a programmé une version concertante le 25 janvier 2005. L’Opéra de Chambre de Moscou sous la direction d’Anatoly Levine avait offert cette production remarquable au Théâtre de Massy, il y a six ans. On y retrouve toutes les qualités vocales et artistiques qui traduisent parfaitement l’esprit de Chostakovitch. Cité de la Musique, 221, avenue Jean Jaurès, 75019 Paris. Réservations : 01 44 84 44 84. www.cite-musique.fr.

Photo : Vincent Jacques

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.