Accueil > La Rondine de Giacomo Puccini

Actualités /

La Rondine de Giacomo Puccini

par Charles Rosenbaum

Du Capitole de Toulouse à un succès planètaire

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Même en ces grands temps de crise économique et de difficultés financières, une valeur demeure sûre : l’exportation des mises en scène du Capitole de Toulouse signées Nicolas Joël fonctionne à merveille. Sa réalisation de La Rondine de Giacomo Puccini au Metropolitan Opera de New York a été saluée par des millions de mélomanes et de spectateurs.

Un succès planétaire dont le futur patron de l’Opéra de Paris peut être fier. Il y a de quoi ! C’est lui, le découvreur de cet opéra secondaire de Puccini qu’il affectionne véritablement. Il avait présenté une première mouture à la Scala de Milan dont cette production new yorkaise est issue

Présenté cette fois par la belle Renée Fleming, le spectacle sur Arte et sur grand écran et en haute définition a tenu toutes ses promesses. Et on a admiré une fois encore la réalisation de Nicolas Joël, sa fine direction d’acteurs et les superbes décors art déco de Ezio Frigerio et les élégants costumes de Franca Squarciafino. L’intrigue simpliste du livret de Giuseppe Adami s’apparente de près à l’histoire de La Traviata. C’est peut être la raison pour laquelle cette Rondine a souvent été qualifiée de Traviata du pauvre.
C’est une comédie douce-amère où Magda, jeune courtisane, maîtresse du riche Rambaldo, s’éprend d’un jeune étudiant Ruggiero. Au final elle renoncera à cet amour pour l’argent et la richesse

Tosca, Bohême, Butterfly

La Rondine, créé en 1917 à Monte Carlo n’est sans doute pas le chef d’œuvre musical de Puccini. Pour les amateurs, les emprunts à Tosca, Bohême et Butterfly sont nombreux et évidents. Mais l’oeuvre adu charme et ne doit pas être considérée comme négligeable. Mais tout comme pour La Fanciulla del West, opéra qui a précédé La Rondine, on cherchera en vain un air qui soit un tube.

Comme au Châtelet, la direction musicale de Mario Armiliato a été vivement applaudie. On se souvient de la représentation de juillet 2005 où Inva Mula, cantatrice albanaise avait idéalement remplacé Angela Gheorghiu qui avait déclaré forfait en provoquant un mini scandale.

L’incident a été oublié et Nicolas Joël a redemandé à sa merveilleuse Roumaine de reprendre le rôle. Malgré une légère angine prudemment annoncée Angela Georghiu a très joliment chanté et interprété le rôle, se jouant habilement des aigus. Son amant et mari dans la vie, le beau Roberto Alagna était confronté au rôle un peu fade de l’étudiant Ruggiero. Grâce à son brio, il a été le parfait partenaire de Magda, Samuel Ramey était un peu compassé comme vieux protecteur et barbon Rambaldo. Il n’avait pas grand-chose à chanter. Si le poète Prunier, Marius Brenciu, n’a pas atteint les sommets, en revanche Lisette Oropesa, chanteuse fraîchement émoulue de l’Ecole de chant lyrique du Met, a été talentueuse et drôle à souhait dans la soubrette Lisette.

A tous égards, cette Rondine du MET confirme le succès des retransmissions d’opéras par Ciel Ecran. Retransmissions qui devraient être bientôt suivies par la Scala de Milan, Covent Garden de Londres et le Bolchoï de Moscou. De beaux projets en perspectives !

La Rondine, comédie lyrique en trois actes de Giacomo Puccini, livret de Giiuseppe Adami d’après un livret allemand d’Alfred Maria Willner et Heinz Reichert retransmis en direct du Metropolitan Opera de New York le 10 janvier 2009 dans 36 cinémas en France dont La Géode et le Gaumont Champs Elysées Marignan et Gaumont Opéra à Paris.

Prochaines représentations :

samedi 24 janvier à 19h : Orfeo ed Euridice de Gluck avec Stéphanie Blythe et Danielle de Niese dirigé par James Levine

Samedi 7 février à 19h : Lucia di Lammermoor de Donizetti avec Anna Netrebko et Rolando Villazon

samedi 7 mars à 19h : Madame Butterfly de Puccini avec Patricia Racette ou Christina Gallardo-Domas

samedi 21 mars à 19h : La Sonnnambula de Bellini avec Natalie Desay et Juan Diego Flores

Samedi 9 mai à 18h30 : La Cenerentola de Rossini avec Elina Garanca.
Consulter le site : www.cielecran.com evenement-exceptionnel.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

  • La Rondine de Giacomo Puccini 13 janvier 2009 19:29, par opera

    Monsieur Charles Rosenbaum,
    Je suis désolé que vous n’avez pas encore écouté le spectacle dans la salle, a New York. Vous auriez d’autre commentaires a fair. Je suis sûr. Lisez les critiques faites sur place.
    opera
    P.S.
    Pardon pour mon francais, je suis américain.

    repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.