Accueil > La Traviata de Giuseppe Verdi

Critiques / Opéra & Classique

La Traviata de Giuseppe Verdi

par Charles Rosenbaum

Une Travaita ferroviaire

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

On a déjà vu des Traviatas traitées et maltraitées de différentes manières ; mais jamais l’héroïne de Giuseppe Verdi n’était apparue dans le décor d’une gare. C’est pourtant la « Bahnhof », Gare Centrale de Zurich, cette énorme entreprise qui accueille cette Traviata inédite et qui sera présentée en direct par ARTE, le mardi 30 septembre à 20 heures ainsi que par Internet sur www.arte.tv/traviata.

C’est en matière de lyrique, du jamais vu et du jamais entendu ! Car l’action se passera au beau milieu de la gare et de ses voyageurs, à travers un dispositif de quinze caméras qui utilisent toutes les possibilités. Transposés dans cet univers ferroviaire si particulier, on verra les personnages de la Traviata évoluer parmi les passants, attendre devant un guichet, se propulser dans les innombrables commerces de la gare, pousser la porte d’une pharmacie ; tandis que les trains continueront à fonctionner aux départs et aux arrivées.
La mise en scène d’Adrian Marthaler, un réalisateur, compositeur, acteur suisse, (à ne pas confondre avec Christoph Marthaler, infiniment plus connu)

Paolo Carignani dirigera l’Orchestre et le Chœur de l’Opéra de Zurich qui lui, restera bien en place. Avec une bonne distribution chantante et dynamique

Le spectacle sera entrecoupé d’intermèdes présentés par Sandra Studer, expliquant l’action en cours et interviewant les différents protagonistes de cette aventure.

Les utilisateurs du web pourront réagir en direct, en posant des questions aux « web-reporters » éparpillés dans la gare qui témoigneront de l’événement « on » et « off ».

La Traviata opéra de Giuseppe Verdi.
Direction musicale Paolo Carignani, Orchestre et Chœur de l’Opéra de Zurich, mise en scène Adrian Marthaler. Réalisation Félix Breisach
Avec Eva Mej : Violetta Valéry, Vittorio Grigolo : Alfredo Germont, Katharina Peetz : Flora Bervoix, Liuba Chuchrova : Amina, Angelo Veccia : Giorgio Germont
à décourvir le mardi 30 septembre à 20 heures.
1ère partie : 1h25mn – 2ème partie : 1h48mn
Présentation : Sandra Studer

Coproduction Arte/Schweizer Fernsehen

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.