Accueil > Duo pour Dom Juan de François Lis

Critiques / Festival

Duo pour Dom Juan de François Lis

par Corinne Denailles

Un art du jeu

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Raconter à deux la pièce la plus complexe de Molière, tel est le pari réussi conduit avec fougue et bonne humeur par François Lis (Dom Juan) et son comparse Bruno Biezunski (Sganarelle et tous les autres personnages). Le spectacle qui pourrait tourner à la pochade gratuite est en réalité fort bien maîtrisé, emboîtant le théâtre dans le théâtre, mélangeant les numéros d’acteurs, la commedia dell’arte et le théâtre classique. Evidemment, pas question ici d’aborder tous les aspects de cette pièce qui échappe aux analyses universitaires les plus pertinentes. Molière a habilement approfondi les pistes ouvertes par Tirso de Molina et son Abuseur de Séville en creusant la question des relations du libertin à Dieu. Ici, on simplifie car l’enjeu est ailleurs. Référence au théâtre du temps de Molière, il y a sur scène autant de bougies allumées que de nombre de scènes (27) pour 5 actes que les acteurs éteindront au fil de la représentation. Au départ, un prétexte simple : le camion qui devait amener les comédiens et le décor est en panne mais la salle étant payée et le public présent, ils décident de jouer quand même. Le spectacle met en abîme le jeu de l’acteur qui joue à improviser l’acteur, parfois masqué, qui interprète les personnages. Ils s’adressent aux spectateurs qu’ils prennent gentiment à parti les incluant dans le jeu, sur scène et dans la salle. Le fil de la pièce est constamment interrompu par leurs commentaires ; ils se chicanent, se critiquent, font des blagues mais Dom Juan et Sganarelle sont bien présents, ainsi que tous les personnages, dans le respect du texte.

Défense et illustration de l’éducation artistique

Ce spectacle tout public (à partir de 13 ans) offre l’occasion d’une initiation ludique et intelligente au théâtre. C’est d’ailleurs ainsi qu’il a été conçu ; il est présenté dans les établissements scolaires avec succès. On ne peut que se réjouir d’une telle entreprise qui défend l’éducation artistique comme école du spectateur. « Eduquer » les jeunes à l’art, c’est d’abord leur en donner le goût pour qu’ils découvrent ensuite la nécessité de la curiosité artistique et non pas leur infliger un apprentissage scolaire et théorique qui ne peut que les en détourner s’il n’est pas en lien avec le spectacle vivant. Il semblerait que tout le monde n’entende pas la même chose sous les termes d’éducation artistique ». Espérons que le plus grand nombre possible de jeunes découvrent cette fête du théâtre sans prétention mais très bien pensée que leur offre ce Duo pour Dom Juan.

Duo pour Dom Juan d’après Molière. Un spectacle de François Lis avec François Lis et Bruno Biezunski au Petit Louvre à 13h50. Durée : 1h20. Tél : 04 90 86 04 24.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.