Accueil > Cher Maître

Critiques / Théâtre

Cher Maître

par Stéphane Bugat

George et Gustave

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Comment donner une dimension humaine, presque charnelle, à l’échange de correspondances entre deux géants de la littérature.

Ils se voient peu mais s’écrivent beaucoup. Venant d’eux, qui s’en étonnerait ! Ils ne sont pas toujours d’accord, en particulier sur la marche du monde - leur époque, elle aussi, est troublée - mais ne se jalousent jamais. Bien au contraire, l’admiration qu’ils portent à leur travail réciproque renforce leur profonde amitié. De plus, leur complicité n’interdit pas la sincérité, ce qui n’est pas négligeable compte tenu de leur fort caractère.
Sandrine Dumas a l’excellente idée de mettre en scène la correspondance entre Georges Sand et Gustave Flaubert, réunie par Peter Eyre. Elle, plongée dans la vraie vie, celle de la famille mais aussi de la politique, lui, solitaire et vivant de peu, d’autant plus acharné à produire son œuvre qu’il revendique, avec un tantinet de coquetterie, l’idée qu’elle puisse ne pas être reconnue de son vivant. Missives vives et flamboyantes, dialogues sincères et parfois brutaux, traits inspirés et jamais bas : la matière est riche. L’autre bonne idée, c’est d’avoir installé les comédiens pour qu’ils conduisent une sorte de dialogue parallèle, non pas comme un véritable échange mais plutôt comme si la parole de l’un faisait écho à celle de l’autre. L’exercice est d’autant plus réussi que Marie-France Pisier et Thierry Fortineau ne cherchent pas à copier l’idée qu’ils se font de leur personnage. Ils composent plutôt en fonction de ce que les lettres leur laissent deviner de l’état d’esprit de leur auteur. Et tout cela est chaleureux, brillant, touchant.

Cher Maître, de Peter Eyre, d’après la correspondance de Georges Sand et Gustave Flaubert. Mise en scène : Sandrine Dumas. Avec Marie-France Pisier et Thierry Fortineau. Théâtre de la Gaîté Montparnasse. Tél : 01 43 20 60 56

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.