Accueil > La Mouette

Critiques / Théâtre

La Mouette

par Stéphane Bugat

Sur le mode de la comédie

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Les metteurs en scène de théâtre usent et abusent des œuvres de répertoire et La Mouette en est une par excellence. Encore faut-ils qu’ils sachent se distinguer, ne serait-ce que pour justifier une énième remise au goût du jour d’un texte si souvent monté. A défaut de disposer de moyens considérables, Virgil Tanase, qui pour l’occasion propose sa propre adaptation, tente de jouer de deux principaux atouts. D’abord, son équipe de comédiens avec lesquels il a déjà travaillé plusieurs fois, ce qui n’est probablement pas étranger à un esprit de troupe plutôt sympathique qui règne sur le plateau. Ensuite, l’idée de ne pas tirer sur la corde du drame discret à laquelle on a souvent recours s’agissant de Tchekhov mais bien au contraire, d’aborder cette légendaire Mouette sur le mode de la comédie. Comédie amère et nostalgique certes, sombre même, mais néanmoins comédie, ce qui ne nuit pas à la fraîcheur et à l’émotion du propos.

Digne de la prose tchekhovienne

Voilà pourquoi plane sur ce spectacle une petite musique à la fois attachante et respectueuse, digne de la prose tchekhovienne. Voilà pourquoi on en accepte de bon gré certaines longueurs et imperfections, d’autant que l’on veut croire que tout s’améliorera au fur et à mesure d’un indispensable rodage du spectacle. On pense par exemple à l’interprétation de Caroline Verdu qui, si elle apporte une sincérité et une intensité appréciable à son farouche personnage titre, fait encore preuve d’une relative maladresse. En somme, un spectacle que l’on voit sans déplaisir et que l’on reverra avec curiosité.

La Mouette, d’Anton Tchekhov ; adaptation et mise en scène : Virgil Tanase. Avec : Pierre Azéma, Denis Barré, Christine Bellier, Albert Bourgoin, Loana Craciunescu, Margaux Delafon, David Legars, Marc Nadel, Luc Sonzogni et Caroline Verdi.
Costumes : Doïna Levintza ; création sonore : Stefania Laptes ; régie : Alain Sandrey et Pascal Moulin. Théâtre Mouffetard, jusqu’au 11 mars. Tél :01 43 31 11 99.

Crédit photo : LOT

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.