Accueil > Bambi, elle est noire mais elle est belle

Critiques / Théâtre

Bambi, elle est noire mais elle est belle

par Marie-Laure Atinault

Amour et choc des cultures

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Elle a des jambes longues, comme des lianes qui mèneraient au paradis. Elle a la souplesse de la gazelle. Serait-ce la sorcière Karaba de Kirikirou qui viendrait nous envoûter ? Un utile avertissement est diffusé au début de spectacle : cette histoire n’est pas du tout celle de l’adorable petit faon de Walt Disney.
Bambi est une belle jeune femme qui est tombé amoureuse de Laurent, un petit blanc. Ils sont sincères tous les deux. Laurent emmène son précieux trésor chez lui en Auvergne. Le choc des cultures est rude. Sa belle-mère l’accueille avec des bananes. Pourquoi offrir des fleurs à une sauvage ! D’ailleurs, comprend-t-elle tout ce qu’on lui dit ?
La belle sénégalaise est prête à tout par amour, même à manger du fromage, pouah !

Racines, intégration, tolérance

Bambi veut s’intégrer. Curieuse, elle a soif de tout. Mais ni son sacrifice au roquefort, ni son silence poli n’auront raison de l’antipathie méfiante de sa belle-mère. Las de la bêtise ambiante et de la lâcheté filiale de son mari, Bambi part vers d’autres cieux. Et telle une Rastignac qui croit en son destin, elle cherche son prince blanc et trouvera l’amour. Maïmouna Gueye est une jeune femme séduisante en diable. Elle envoûte les hommes, captive et amuse les femmes complices. Elle parle d’intégration et d’amour. De cette grande aventure humaine dont le but est de trouver l’âme sœur. Le destin de Bambi, beauté d’ébène aux reflets cuivrés, n’est pas si éloigné de celui du petit faon. La pièce a des allures de conte initiatique. Spectacle profond sur le choc des cultures, il mélange habilement les racines africaines sans folklore, la fascination de l’autre continent. La scène d’amour est drôle, piquante, émoustillante et terriblement pudique. Pudique comme ce spectacle plein d’amour et de tolérance, interprété et écrit par l’étonnante Maïmouna Gueye.

Bambi, elle est noire mais elle est belle. De Maïmouna Gueye. Mise en scène : Richard Bean. Avec Maïmouna Gueye. Le Tarmac de la Villette. Parc de la Villette. 211, Avenue de la Villette, 75019 Paris. Tél : 01.40.03.93.90. Jusqu’au 22 avril.

Crédit photo : Eric Legrand

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.