Accueil > Réouverture de la salle Firmin Gémier à Chaillot

Actualités / Danse / Théâtre

Réouverture de la salle Firmin Gémier à Chaillot

par Jean Chollet

Partager l'article :

Crée en 1967 à l’initiative de Georges Wilson, alors directeur du Théâtre national populaire, à Chaillot et baptisée du nom du fondateur du TNP en 1920, cette seconde salle réalisez par Jean de Mailly et Jacques Le Marquet à l’emplacement d’un ancien fumoir, devint complémentaire de celle utilisée initialement par Jean Vilar. Accueillant au fil des années de nombreuses et remarquables créations théâtrales, elle était devenue obsolète en fonction de l’évolution des besoins artistiques et techniques. Après trois années de travaux délicats, compte tenu des excavations nécessaires, à 5 mètres de profondeur, de son sous-sol calcaire, des structures et des ossatures du bâtiment classé monument historique, elle rouvre ses portes aujourd’hui après avoir été profondément remaniée. Placés sous la Maîtrise d’ouvrage du Ministère de la Culture, et réalisés par les architectes Brossy & Associés, avec notamment la contribution du scénographe Michel Fayet, ces aménagements portent sur la salle elle même, mais également sur ses accès et circulations horizontales et verticales, facilitant la fluidité et le confort des usagers comme du public. Avec un hall d’accueil clair et lumineux, un accès décors avec monte-charge, un silo de locaux et stockage technique de 750 m2, la salle pouvant être assimilée à une “ boite noire ” dispose d’une surface de 18 m x 27 m, avec scène modulable, d’une hauteur sous gril de 10 m, entourée de passerelles techniques et d’un emplacement pour la régie. Elle dispose d’une jauge de 390 places réparties sur un gradin frontal rétractable en mesure de libérer la totalité de son espace pour certaines utilisations.

Ainsi conçue, cette profonde restructuration (coût 21 millions d’euros) semble offrir des garanties d’exploitation adaptées au projet de Didier Deschamps, directeur de ce théâtre depuis juillet 2011, devenu à son initiative “Théâtre national de la danse ” qui fixe une orientation - dont on peux se réjouir ou non au regard de l’historique du lieu – qui ne devrait pas toutefois exclure totalement le théâtre. A l’occasion de cette réouverture des Visites décalées ont été organisées jusqu’au sous la conduite des artistes Roser Montlló et Brigitte Seth, auteures d’ un cheminement ludique, informatif et pédagogique, à travers les nouveaux locaux, ponctué d’évocations littéraires et de rencontres avec de jeunes danseurs joliment costumés. En attendant la création de Kata de la danseuse et chorégraphe Anne Ngyen, prévue le 11 octobre 2017.

Photo Brossy & Associés. Sergio Grazia

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.