Accueil > Nominations théâtre

Actualités / Théâtre / Nomination

Nominations théâtre

par Jean Chollet

Partager l'article :

Dans cette période de renouvellement ou de mutations à la direction de structures du théâtre public, deux concernent des centres dramatiques nationaux, Des décisions annoncées comme il se doit, par le ministère de la Culture et de la Communication qui prendront effet le 1er janvier 2017.

Daniel Jeanneteau au CDN de Gennevilliers

Né en 1963, scénographe et metteur en scène, Daniel Jeanneteau a suivi une formation aux Arts décoratifs de Strasbourg puis à l’Ecole du TNS en scénographie. C’est dans cette discipline, dont il devient un acteur très représentatif, qu’il accompagne à partir de 1989, et durant une quinzaine d’années les créations de Claude Régy, et celles de nombreux metteurs en scène ou chorégraphes. Artiste associé au théâtre Gérard – Philipe de Saint – Denis de 2001 à 2007, puis au Théâtre national de la Colline avec Marie – Christine Soma (créatrice de lumière), et à la Maison de la Culture d’Amiens, il devient directeur artistique du Studio Théâtre de Vitry en 2008. A partir de 2001, il se consacre à la réalisation de ses propres spectacles, croisant avec succès les auteurs classiques avec les écritures contemporaines. Parmi ses dernières créations particulièrement remarquées, Les Aveugles de Maurice Maeterlinck (2014 – 2015), La Ménagerie de verre de Tennessee Williams (2016) Son projet pour le CDN de Gennevilliers, retenu par le ministère et agréé par le maire de la ville où il succédera à Pascal Rambert, porte dans ses grandes lignes sur les points suivants. Un désir d’ouverture sur la ville qu’il a déjà amorcé à Vitry, notamment à travers des rencontres entre les artistes et les publics au cœur du théâtre, la collaboration avec des artistes impliqués dans l’ensemble des actions menées, tels Lazare et Adrien Beal, la création d’ateliers de théâtre ouverts et gratuits, celle d’ un comité de lecture animé par la comédienne Stéphanie Béghain et de Ilots porté par Yoan Thommerel et Sonia Chiambretto, laboratoire de création et de recherche sur les mécanismes d’exclusion et de repli réunissant des habitants, des artistes et chercheurs. En outre, Daniel Jeanneteau entend faire du CDN un lieu fertile de création ouvert sur l’international, notamment à travers un jumelage avec le Shizuoka Performing Arts Center (Japon) animé par le metteur en scène Satoshi Myagi, qu’il a déjà côtoyé à plusieurs reprises.

Photo © G. Garitan 

Arthur Nauzyciel au CDN de Rennes

Né en 1967, il entre, après des études en arts plastiques et en cinéma, à l’école du Théâtre national de Chaillot dirigée par Antoine Vitez. D’abord comédien, Arthur Nauzyciel crée à partir de 1999 ses premières mises en scène au CDDB de Lorient dirigé par Eric Vigner, puis poursuit ses créations en France dans diverses structures et festivals, avec des textes de Thomas Bernhard (Place des Héros, une première à la Comédie – Française) Kaj Munk, Yannick Haenel, Knut Hamsun ou Anton Tchekhov. En parallèle, il travaille dans divers pays, notamment au Etats – Unis où il crée entre autres à Atlanta deux pièces de Bernard - Marie Koltès, Black Batttles with Dogs (2001) et Roberto Zucco (2004) avec des comédiens américains qu’il intègre partiellement à une nouvelle création en France de Spendid’s de Jean Genet (2015). Autant de ponctuations qui rythment un parcours théâtral exigeant en prise avec le monde d’aujourd’hui. Directeur du CDN d’Orléans – Loiret – Centre depuis 2007, il succédera au Théâtre national (au sens élargi) de Bretagne à François Le Pillouër, en poste depuis 22 ans, avec un projet articulé autour du développement d’un “ théâtre d’art ouvert sur le monde, questionnant les enjeux de la société contemporaine dans toute sa diversité ”, avec une programmation ouverte sur des aventures artistiques nées sur d’autres continents. Pour mener à bien cette louable ambition, Arthur Nauzyciel sera entouré des metteurs en scène Vincent Macaigne et Julie Duclos, de la comédienne Adèle Haenel, du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui, d’écrivains et de musiciens. En complément à ces compagnonnages, il formule la volonté d’établir des liens plus étroits entre le TNB et son école, de créer une Université libre et un atelier hebdomadaire gratuit ouvert à tous, et d’ouvrir le Festival “ Mettre en scène ” aux arts plastiques et au cinéma.

Photo © Boris Horvat /AFP

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.