Accueil > Festival Premières 2015

Actualités / Actu

Festival Premières 2015

par Jean Chollet

Partager l'article :

Pour ses dix ans d’existence, ce festival consacré aux jeunes metteurs en scène européens, à l’initiative du Théâtre du Maillon et du Théatre national de Strasbourg, rejoint en 2013 par le Badisches Staatstheatr de Kalsruhe, pratique suivant ses souhaits une localisation annuelle alternée. Cette année, du 4 au 7 juin, c’est la cité allemande sur les bords du Rhin, à une vingtaine de kilomètres de Strasbourg, qui accueillera l’ensemble des spectacles et rencontres dans divers lieux de la ville.

Fidèle à son orientation d’origine, ce festival propose de réunir, après une sélection exigeante, certaines créations de jeunes créateurs venus de plusieurs pays d’Europe, parfois tout juste sortis de leurs écoles de formation. Un sang neuf qui offre la découverte des orientations, esthétiques, et aspirations artistiques de nouveaux praticiens du théâtre, inscrits dans la réalité du monde d’aujourd’hui et tournés vers l’avenir. Cette plate-forme leur offre une rencontre indispensable avec les professionnels et un large public en leur accordant une visibilité nécessaire et une ouverture bénéfique. En survolant les acteurs des éditions précédentes, on constate que certains d’entre eux ont fait depuis leur chemin. Ce n’est pas le moindre mérite de ce festival.

Responsable artistique, Barbara Engelhardt a invité à cette nouvelle édition des créateurs venus d’Autriche, des Pays-Bas, d’Allemagne et de France, de Belgique, de Norvège, de Géorgie et de Roumanie. Seront ainsi représentés : Das Missvertändnis, d’après Le Malentendu, d’Albert Camus, mise en scène de Nokolaus Habjan ; Rule, évoquant la notion universelle d’hospitalité par Emke Idema ; Die Lächerliche Finsternis de Wolfram Lotz, singulier voyage dans le néo-colonialisme, par Félicitas Braun ; Timon/Titus, d’après Shakespeare, mise en scène David Czesienski ; Pourquoi Eve vient-elle chez Adam ce soir, pour une relation avec un quotidien insolite, par Anja Tilberg ; A Thing of Beauty de Malmfrid Hovsveen Hallum, autour de l’histoire d’un serial killer, par Oystein Johansen ; Les Troyennes en référence à Euripide par Data Tavadze ; Parallel, regard sur l’identité corporelle des femmes dans la société, par Leta Popescu et Ferenc Sinkó ; Ibsen Gespenster, inspiré des Revenants d’Ibsen, pour aborder la fin de vie ; Champs d’appel, évocation d’un quotidien chaotique au croisement d’espaces imaginaires et d’objets inattendus. Ces spectacles sont présentés avec un double surtitrage français et allemand.

En complément de cette programmation qui éveille la curiosité, diverses rencontres sont prévues, soirées festives, brunchs et rencontres avec les metteurs en scène, échanges entre spectateurs, ou colloque réunissant artistes et universitaires autour des notions de performance et d’installation dans l’espace scénique. Contacts, réservations www.festivalpremières.eu

Photos Die Lächerliche Finsternis, Lena Obst/Das Missverstaendnis, Lupi Spuma

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.