Accueil > Festival Prémices 2014

Actualités / Théâtre

Festival Prémices 2014

par Jean Chollet

ceux qui font aujourd’hui le théâtre de demain

Partager l'article :

Le Théâtre du Nord, Centre dramatique national, et La rose de vents, Scène nationale, situés dans la métropole lilloise se sont associés à nouveau pour la troisième édition de ce festival nordiste, qui se déroulera du 15 au 24 mai 2014. En maintenant ses orientations initiales, faites d’ouvertures sur la jeune création théâtrale contemporaine, à travers la présence de jeunes compagnies, collectifs ou réunions d’acteurs. Durant dix jours, ils auront l’occasion de rencontrer un large public, curieux de découvertes et côtoyant des recherches qui préfigurent les orientations du théâtre de demain. Sept spectacles seront proposés à différents horaires, dans les salles des théâtres organisateurs, mais également au Prato, Pôle National des Arts du Cirque, et au Théâtre Massenet, géré par l’association T.P.N. (Théâtre populaire du Nord) à Lille, et à L’Idéal de Tourcoing.

Un programme bariolé, conjugué au présent

Le Reste n’est que silence par la Compagnie LaZlo, dans une mise en scène d’Audrey Chapon, qui, à partir de divers textes, réunit trois comédiens et deux danseurs, pour une chronique d’un monde contemporain désenchanté, en interrogeant la représentation du réel au théâtre. Vous êtes ici , un spectacle poético - circassien réalisé par la Compagnie L’Ouvrier du drame, sous la forme d’une conférence singulière animée par deux clowns redécouvrant le monde jusqu’aux limites de l’univers. Bad Little Bubble B de Laurent Bazin, avec la Compagnie Mesden, adepte d’un théâtre visuel, aborde différents aspects de la pornographie et de la marchandisation du sexe. Haine des femmes par la Compagnie Kalam, mise en scène de Monya Boudiaf, d’après Laissées pour mortes un témoignage de Rahmouna Salah et Fatiha Mamoura, traduit par Nadia Kaci, sur le lynchage des femmes de Hassi Messaoud, cité pétrolière au sud de l’Algérie dans la nuit du 12 au 23 juillet 2001. La Jeune fille et la Morve , une conception et mise en scène du jeune Mathieu Jedrazak, en résidence à l’Etablissement Public de Santé Mentale d’Armentières, une création coécrite avec Amélie Poirier, interprète d’une ancienne élève danseuse avec pour seul partenaire un mannequin qui lui ressemble, qui se livre à une forme d’introspection d’un vécu briseur de rêves. Dans le nom, texte et mise en scène de Tiphaine Raffier, propose une plongée dans une famille agricole contemporaine, confrontée aux dures réalités sociales et économiques du monde d’aujourd’hui, évoquées dans une relation avec le cinéma et la littérature. Masculin/Féminin réalisé par Julie Duclos avec la Compagnie In-Quarto, se présente comme un atelier - laboratoire où, à partir de portraits filmés, enregistrés, photographiés ou imaginaires d’artistes contemporains (Jean- Luc Godard, Bernard-Marie Koltès, Paul Auster ou Sophie Calle) six personnages ébauchent, en s’inspirant de situations issues du quotidien, des interrogations sur les désirs du corps et l’identité sexuelle mis en perspective avec le jeu de l’acteur entre réalité et fiction. Pour chacun de ces spectacles des rencontres sont prévues avec les équipes artistiques respectives. De bonnes raisons de mettre cap au Nord.

En complément de cette programmation, des projections de films choisis par les équipes artistiques seront proposées au Fresnoy à Tourcoing, au Métropole à Lille et au Méliés à Villeneuve-d’Asq. Les lycéens et étudiants sont appelés à devenir reporters pour couvrir le festival avec leur plume ou leur téléphone portable, en bénéficiant d’un tarif avantageux. (3 spectacles : 15 euros).

Renseignements / Réservations : www.theatredunord.fr (03 20 14 24 24)
www.larose.fr (03 20 61 96 96)

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.