Accueil > Décès de Luca Ronconi talentueux novateur de la scène

Actualités / Théâtre

Décès de Luca Ronconi talentueux novateur de la scène

par Jean Chollet

Partager l'article :

Personnalité marquante du théâtre italien et européen depuis la seconde moitié du siècle dernier, Luca Ronconi s’est éteint le 21 février 2015 dans un hôpital de Milan. Il devait fêter ses 82 ans le 8 mars prochain.

Né à Sousse (Tunisie) en 1933, où sa mère enseignait, il suit après son arrivée en Italie une formation théâtrale à l’Académie d’Art Dramatique de Rome, dont il sort diplômé en 1953. D’abord comédien, il signe sa première mise en scène en 1963 et participe au mouvement de jeunes créateurs italiens de théâtre et de cinéma, auteurs d’un “ Manifeste de l’avant-garde ” revendiquant le droit de tenter de nouvelles expérimentations dans le domaine scénique, pour exprimer un théâtre en prise directe avec son temps. Luca Ronconi, cherche ainsi à établir un rapport nouveau, où le texte n’est plus une priorité dominante et dont l’expression se traduit autour des comédiens, dans l’éclatement de l’espace et de la machinerie et la relation avec le public. Des options particulièrement lisibles lors de sa création mémorable de Orlando Furioso d’après l’Arioste en 1969 à Spoleto, présentée l’année suivante dans le cadre du Théâtre des Nations à Paris dans les Halles de Baltard, qui le fit connaître au public français.

Parmi ses nombreuses créations théâtrales, au répertoire composite, empreintes d’un regard novateur et d’une grande humanité, on peut citer XX créé dans un labyrinthe aménagé au Théâtre de l’Odéon (1971), La Sonate des spectres de Strindberg, (1985) Peer Gynt d’Ibsen (1976) Les Derniers jours de l’humanité de Karl Krauze (1991) La Vie est un songe de Calderón (2000) Prométhée enchaîné d’Eschyle ( 2004), L’Eventail de Carlo Goldoni (2007) ou encore La Compagnie des hommes d’Edward Bond (2011). Pour l’opéra, Luca Ronconi travaille avec les plus grands chefs d’orchestre, notamment à la Scala de Milan et au Burgtheater de Vienne pour une trentaine de créations.

En parallèle, Ronconi créa un Laboratoire de projet Théâtral à Prato (1976-1979) de vocation pluridisciplinaire, réunissant théâtre, écriture, architecture et musique, afin de stimuler nouvelles recherches et ouvertures artistiques. Il fut directeur du Teatro Stabile de Turin (1988- 1993) puis de celui de Rome (1994-1998) avant de succéder à Giorgio Strehler à la direction artistique du Piccolo Teatro. Au moment de sa mort, sa dernière mise en scène pour Lehman Trlogyn , fresque du capitalisme écrite par Stéfano Massini , inspirée par la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008, triomphe dans la capitale lombarde. Tout au long de sa riche carrière durant laquelle il connut une renommée internationale, Luca Ronconi aura fait preuve d’un talent visionnaire, cherchant constamment de nouvelles pistes pour servir son art toujours en mouvement.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.