Accueil > Stéphane Rousseau brise la glace

Critiques / Comédie & Humour

Stéphane Rousseau brise la glace

par Marie-Laure Atinault

Le québécois le plus sexy est de retour dans un nouveau spectacle

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Un sourire à décrocher les étoiles, cet enjôleur a beau jeu devant une salle conquise d’avance. Stéphane Rousseau a le sens de la scène, il aime le plateau, il sait parler au public en créant un climat tout en restant sur une réserve. Pour briser la glace il est accompagné de deux musiciens, Emmanuelle Caplette à la batterie et William Croft aux claviers et à la guitare. Stéphane Rousseau a des accents de crooner. Stéphane chante bien, comme nous l’avions constaté lorsqu’il triompha dans la version française de Cabaret. Que de talent à son arc : comédie, chant, danse. Il en donne un brillant aperçu dans ce nouvel opus de ses aventures. Il n’hésite pas à nous parler de ses travers, de ses défauts et de ses qualités. Son don, son addiction à la paresse est-ce un défaut ou une qualité ? Mais Stéphane vieillit, il l’affirme mais la salle entière lui crie le contraire. Avec ses allures de jeune homme, il semble défier le temps. Il n’hésite pas à vouloir casser son image en se décrivant le matin au réveil. Il nous livre ses observations sur les parisiens, tellement justes ! Mais même si ce séducteur malgré lui tente de se discréditer, ses efforts sont vains. Son alter ego de la drague, Rico enflamme la salle. Stéphane Rousseau aura un mal fou à se débarrasser de ce macho de classe internationale. Encore une fois le Latin Lover de Montréal fait des ravages. Le spectacle se présente comme celui de la maturité. Pas sûr. Si le show est assuré haut la main, si on rit de bon cœur, on ressent un sentiment de vide. Les textes sont un peu vains, ils manquent un peu d’étoffe. Il faudrait remettre sur le métier ce joli tissu transparent dont la trame est trop mince. Stéphane Rousseau brise la glace et nos réticences. Il a un charme fou, une présence chaleureuse, on aimerait qu’un auteur se mette au service de son talent. Ses nombreux fans seront heureux de le retrouver car il dispense une sympathie communicative.

Stéphane Rousseau brise la glace
Avec les musiciens Emmanuelle Caplette et William Croft
Théâtre du Palais Royal jusqu’au 10 janvier 2015 puis en tournée
Tél 01 42 97 40 00
www.theatrepalaisroyal.com

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.