Accueil > Neige d’été de R. Alexandre de l’Ambre et Céleste Florian

Critiques / Théâtre

Neige d’été de R. Alexandre de l’Ambre et Céleste Florian

par Gilles Costaz

Le mariage blanc de l’Orient et de l’Occident

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Un texte français, de Céleste Florian et R . Alexandre de l’Ambre, donne lieu à une collaboration franco-japonaise, laquelle passe par la danse le théâtre, l’opéra et la danse. Le scénario favorise l’Orient. C’est dans un pays d’Asie qu’une troupe répète devant nous une pièce du répertoire, Dou E, l’innocente condamnée. Chacun travaille dur, jusqu’aux arts martiaux, sous la direction d’un metteur en scène tonitruant et mégalomane. Mais la souffrance imaginaire de la pièce devient réelle. Les acteurs sont persécutés par la police. Une jeune fille meurt, sous la torture. Sa mère continue pour que vive le spectacle. Alors la neige se met à tomber en plein été.
Mesguich a son style, Miyagi aussi. Ils se superposent plus qu’ils ne s’associent. Le premier raffole de tout ce qui est théâtre dans le théâtre, soigne les décalages, les reflets, les effets de flamme. Le second aime les tableaux, le travail d’ensemble et l’élégance des mouvements. C’est, visuellement, assez beau, sauf quand, dans la dernière scène, l’image tourne au chromo. Cela constitue un feuilleton tantôt clair tantôt obscur, qui ne donne pas d’assurance aux acteurs, lesquels parlent trop fort ou trop bas, comme si l’unité de jeu n’avait pas été cherchée par les metteurs en scène. Plus une expérience qu’un spectacle abouti. Un mariage blanc !

Neige d’été de R. Alexandre de l’Ambre et Céleste Florian, mise en scène de Daniel Mesguich et Satoshi Miyagi, avec Ayako Terauchi, Rebecca Stella, Philippe Noël, Sophie Carrier, Florent Ferrier, Marie Frémont, Nicolas Chupin et Laurent Montel, théâtre de Ménilmontant, tél. : 01 46 36 98 60. Jusqu’au 6 mars. Durée : 1 h 45.

Crédit photo : Bernard Palazon

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.