Accueil > La Supplication de Svetlana Alexievitch

Critiques / Théâtre

La Supplication de Svetlana Alexievitch

par Gilles Costaz

Un chœur pour Tchernobyl

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Au départ, c’est un livre, un reportage, un dossier établi par l’écrivain russe Alexievitch – dont les ouvrages audacieux et dérangeants ont parfois déjà été transposés au théâtre (Les Cercueils de zinc). Invitée à réaliser le spectacle de sortie des élèves de l’école du Théâtre du Nord, Stéphanie Loïk a pensé à La Supplication de cet auteur, l’un des documents les plus fouillés et les plus terribles sur l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl et les jours qui ont suivi la catastrophe, au printemps 1986. Tout y passe : désorganisation générale, conflits meurtriers entre les ethnies, malformations des nouveaux-nés, mensonges officiels, déroute de la médecine, abandons des irradiés, protection des privilégiés… Et, recouverte d’un manteau de béton, la centrale conserve aujourd’hui environ 95% de ses éléments radioactifs !

Stéphanie Loïk a choisi le mode choral. Les récits, les anecdotes, les déclarations, les citations passent d’un acteur à l’autre. Ces jeunes comédiens, tous vêtus de noir, parlent en français, chantent en russe, suivent des mouvements quasi chorégraphiés. Il y a sans doute trop de mouvements. L’art moderne, ce sont quelques traits essentiels, et pas trop de traits secondaires. Il y a là, par moments, un excès d’allées et venues processionnelles. Mais c’est, évidemment, poignant. Terrible, ce texte, et ses vérités ! Et la nouvelle promotion de l’école du Théâtre du Nord s’avère riche en interprètes sobres, puissants et sensibles.

La Supplication (Tchernobyl, Chronique du monde parès l’apocalypse) de Svetlana Alexievitch, adaptation et mise en scène de Stéphanie Loïk, traduction de Galia Ackerman et Pierre Lorrain (éditàns J’ai lu), chant Jacques Schab, aide aux mouvements Cyril Viallon, lumières Blaise Cagnac, avecArnaud Agnel, Aurélien Ambach-Albertini, Clémence Azincourt, Fanny Bayard, Charlotte Bertoldi, Anthony Diaz, Marie Filippi, Maxime Guyon, Ariane Heuzé, Lisa Hours, Yann Lesvenan, Adrien Mauduit, David Scattolin, Atnoine Suarez-Pazos. L’Atalante, tél. : 01 46 06 11 90, jusqu’au 26 novembre. (Durée : 1 h 50).

© Frédéric Lovino

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

2 Messages

  • La Supplication de Svetlana Alexievitch 22 novembre 2012 08:40, par donasolll

    Il ne s’agit pas du spectacle de sortie de la 3ème promo de l’EPSAD (celui-ci était La Bonne Ame de Se-Tchouan, de Brecht, mise en scène par Stuart Seide), mais de la reprise en spectacle d’un exercice de formation.

    repondre message

    • La Supplication de Svetlana Alexievitch 24 novembre 2012 12:35, par Gérard de Fort

      Spectacle magnifique, intense, très prenant, fort bien interprété par de jeunes comédiens tous parfaitement justes dans leurs interventions. Chants en russes magifiques aussi.
      Après les représentations de Paris et Arcueil, des directeurs de théâtres de France et de pays francophones seraient bien inspirés de programmer cette "Supplication". Le nuage de Tchernobyl s’est peut-être arrêté à nos frontières (????) mais la vérité du texte est terrible. Tchernobyl c’était hier, Fukushima pas si loin de nous. Où aura lieu la prochaine explosion ??

      repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.