Accueil > L’ombre de la baleine de Mikaël Chirinian

Critiques / Festival / Jeune Public / Théâtre

L’ombre de la baleine de Mikaël Chirinian

par Corinne Denailles

Moby Dick et moi

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Mikaël Chirinian est l’auteur et l’interprète d’une histoire familiale racontée à hauteur d’enfant comme une traversée tumultueuse semée de récifs dangereux. Un jour à Noël, Noël (baptisé ainsi parce que né ce jour-là), reçoit un livre en cadeau, Moby Dick. L’histoire du matelot Ismaël et du capitaine Achab mutilé par la baleine blanche Moby Dick, de sa vengeance contre le cétacé qui finira mal, est intimement tressée au récit de l’enfant qui conte les heurs et malheurs de cette drôle de famille. De scène en scène se on suit les péripéties d’un vrai naufrage ; la soeur prend l’eau de toutes parts et laisse des messages de détresse sur le répondeur, le père scotché à sa télé se noie dans les westerns pour ne pas se souvenir d’un passé familial douloureux et la mère fait comme si la mer était calme, ignorant l’intrusion de la folie comme une lente montée des eaux.
Mikaël Chirinian interprète avec une virtuosité sidérante tous les rôles jusqu’au pompier ; il est aussi Achab et Ismaël, passant des uns aux autres comme par magie avec pour seule partenaire une marionnette qui est tout ensemble son double et les personnages de Moby Dick. C’est le récit d’un drame familial raconté avec humour qui trouve une fin presque heureuse dans un décor final immaculé fait d’origamis qui explosent à la manière des pop up des livres d’enfant.

L’ombre de la baleine de et avec Mikaël Chirinian. Au théâtre des Carmes à 13h15 jusqu’au 25 juillet 2018. Durée : 1h. A partir de 12 ans. réa : 04 90 82 20 47.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.