Accueil > L’Emprise de Gilles La Carbona et Sabine Lenoël

Critiques / Théâtre

L’Emprise de Gilles La Carbona et Sabine Lenoël

par Gilles Costaz

Dégradation d’un couple

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Ah ! le beau couple qui dialogue dans son salon, entrecoupant les commentaires sur la journée écoulée ! Elle est prof de français dans un grand lycée ; lui gère des patrimoines. Ils sont heureux ; Valérie ne cesse de rendre hommage à son Fred qui l’a sortie des affres d’une mauvaise période. Mais Fred, tout charmant qu’il est, se donne un peu d’ascendant. Mais Fred, tout attentif qu’il soit, laisse voir quelques lézardes dans son amour de la famille (il n’aime pas beaucoup leur fils). Mais Fred, qui enveloppe si bien sa femme de douces prévenances, tend à régenter sa vie et à se méfier d’une nouvelle amie qui injecte un imprévu un air de liberté. Mais Fred, qui utilise les cadeaux comme un Canadair qui pare à l’incendie, préfère les cages bien fermées aux maisons bien ouvertes. Qui va exploser, le couple, la femme, le mari ?
Les deux auteurs, Gilles La Carbona et Sabine Lenoël, ont suivi les travaux de Marie-France Hirigoyen sur le harcèlement moral. Heureusement, ce sont de vrais écrivains de théâtre. Avec fluidité, ils font couler les mots qui mènent aux doux malentendus et à l’irrémédiable dégradation d’un couple. Dans sa mise en scène, Mourad Berreni trace dans la subtilité et l’invisible les diagonales de la vie commune et de la mise à mort de l’amour. Sabine Lenoël joue elle-même la pièce qu’elle a co-écrite et incarne le personnage féminin avec un très joli sens du feuilleté des sentiments, des mots et des silences. François Cognard se charge de la partition masculine avec un art très sûr de la réserve, du secret, du conscient et de l’inconscient. Véronique Garin, dans une prestation furtive, amplifie la résonance féminine du texte. On peut penser et espérer que cette belle création discrète trouvera aujourd’hui et demain l’accueil que méritent les œuvres profondes et sans fracas.

L’Emprise de Gilles La Carbona et Sabine Lenoël, mise en scène de Mourad Berreni, avec Sabine Lenoël, François Cognard, Véronique Garin.

Théâtre de l’Echo 31, rue des Orteaux 75020 Paris, tél. : 09 65 06 77 39, les 5 et 6 avril à 20 h 30. (Durée : 1 h 05).

Photo DR : Véronique Garin, François Cognard, Sabine Lenoël, Mourad Berreni.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.