Accueil > Comic symphonic : Marc Jolivet et l’Orchestre symphonique lyonnais

Critiques / Autres Scènes

Comic symphonic : Marc Jolivet et l’Orchestre symphonique lyonnais

par Marie-Laure Atinault

Quand un rêve devient réalité

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Marc Jolivet a bien de la chance, il a réalisé son rêve d’enfance, diriger un orchestre symphonique. Marc Jolivet sait battre la mesure des rires qu’il déclenche dans ses spectacles. Clown, humoriste, polémiste, écolo pratiquant, celui qui a remis à la mode le mot quinconce décide de réaliser son rêve, mais pour de vulgaires considérations financières, il doit abandonner l’orchestre pour 5 musiciens, et crée « L’Utopitre », partition pour clown et musiciens qui attendent un orchestre. Un petit miracle, il rencontre l’homme providentiel, Philippe Fournier, qui lui propose, tel un magicien sa baguette magique, son Orchestre symphonique lyonnais. Marc Jolivet, en clown blanc qui fait l’Auguste et Philippe Fournier, en frac noir qui fait l’arbitre des dépassements de portée, jouent l’unisson une partition alternée de sketchs et de musique. Les deux compères sont partis de cette constatation : la musique classique fait peur ! Ne parlons même pas de la musique symphonique avec ses violons, ses cymbales tonitruantes et ses instruments à vent, elle terrifie et semble être l’apanage d’une secte bien définie avec ses rituels : tenues de soirée, maniaques du bémol et autres bécards psychorigides ! Rien de tout cela, il suffit d’aimer, d’écouter. D’ailleurs la musique classique envahit notre espace sonore. Les mélodies de Bizet, Beethoven, Mozart sont devenus des stars de la publicité.

Philippe Fournier a choisi des musiques en adéquation avec les textes de Marc Jolivet dans un répertoire familier. A la fin du spectacle nous avons droit à un générique en direct où l’ami Jolivet nous donne les titres, il est amusant de constater le sentiment de fierté que nous ressentons lorsque nous avons trouvé ! Le secret de la réussite de ce spectacle est l’alternance des genres, une cohabitation réussie, un dialogue ou le trombone à coulisse réponds au comédien, il est vrai, avec une certaine impertinence !

Le spectacle est aussi ludique qu’instructif, les instruments sont présentés ainsi que le très rare et pourtant si mélodieux mégaphone de manif. Marc Jolivet est comme un enfant devant un sapin de noël, sa jubilation est communicative, nos yeux pétillent, nos oreilles frétillent, nos zygomatiques s’étirent. Oui, nous sommes heureux de rire, d’avoir rit en musique à la cadence de la baguette de maître Fournier et maître Jolivet.


Comic Symphonic : Marc Jolivet et l’Orchestre Symphonique Lyonnais dirigé par Philippe Fournier
Théâtre COMEDIA 4, boulevard de Strasbourg 75 010 PARIS - loc : 01 42 38 22 22. Le spectacle sera présenté avec une formation réduite autour de Vivaldi

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.