Accueil > Un mystère Fantasio largué par l’Opéra Comique

Actualités / Opéra & Classique

Un mystère Fantasio largué par l’Opéra Comique

par Caroline Alexander

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

On le sait : la salle Favart a fermé ses portes en clôture de saison, fin juin. Elles resteront closes pour travaux jusqu’à l’aube 2017. Mais la ruche continue de bourdonner (voir WT 4828 du 20 octobre 2015).

Les projets s’alignent mais sont diffusés par doses homéopathiques. Olivier Mantei, patron de la maison, veut annoncer à petits pas ce qui constituera le futur terrain d’expérimentation de son théâtre. Notamment l’association du public à ses nouveaux modèles de production, tant sur le plan économique qu’artistique. Les spectateurs sont invités à se transformer en associés (complices ?) et à suivre (participer ?) les différentes de préparation de la création d’un spectacle : montage de la production, étude de la musique, analyse des espaces scéniques, construction des décors, étude des personnages, élaboration de leur interprétation.

Fantasio d’Offenbach, chef d’œuvre méconnu que révéla en juillet dernier le Festival de Radio France et Montpellier (voir WT 4737 du 22 juillet) figure sur la rampe de lancement du projet. On y retrouvera Marianne Crebassa qui enchanta la version de concert de Montpellier. La mise en scène sera confiée à l’homme de théâtre Thomas Jolly, fondateur de la compagnie La Piccola Familia, auteur de la mise en spectacle d’une saga shakespearienne de 9 heures, - d’Henry VI à Richard III-, qui enthousiasma les publics d’Avignon, de l’Odéon et de nombreuses villes en région. Fantasio sera sa première incursion dans le monde lyrique.

Le calendrier des opérations préparatrices est fixé. Après un premier travail à la table et à huis clos réunissant les principaux protagonistes, les portes s’ouvriront au public le 3 décembre 2015.
Différents ateliers suivront de mars à décembre 2016, jusqu’à la création dans les murs rénovés annoncée pour février 2017.

Le mystère plane quant aux lieux où se dérouleront ces rendez-vous inhabituels. Entrée libre annonce le communiqué. Mais uniquement sur réservation. Les amateurs devront annoncer leur venue par téléphone : 01 80 05 68 66. L’heure et le lieu seront révélés dans la foulée.

Offenbach transformé en polar… La métamorphose est assurément inédite.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.