Accueil > Rouge de Véronique Boutonnet

Critiques / Théâtre

Rouge de Véronique Boutonnet

par Gilles Costaz

Au rythme du fleuve

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans la maison au bord du fleuve, le huis clos est familial et se noue autour d’une tragédie qui vient d’avoir lieu : le fils s’est noyé. A l’été, chacun revient, mais il y a un absent. La fille s’interroge, elle est traversée des questions et des angoisses de sa mère et de sa grand-mère, de ses propres et jeunes réflexions troublées. Un jeune homme, qui était l’ami du disparu, vient apporter sa tendresse et sa capacité de diversion. Mais ce qui a eu lieu tourne comme les remous du fleuve.
Ce type d’écriture sensible, aux frontières du drame, est diffcile à écrire et à monter. Véronique Boutonnet traite ces conflits intérieurs avec une grande sincérité, dans la pudeur et avec un art consommé du geste et de l’atmosphère. Pas de décor. Les scènes ont lieu dans l’obscurité, mais cernées par la lumière, d’un point à l’autre du plateau. Noëlle Rech, Véronique Boutonnet elle-même, Madeline Fortumeau et Victor Duez sont tous des acteurs qui savent teni et libérer les émotions. Rouge est une pièce fluviale où les secrets de chaque personnage se dévoilent dans une très pure fluidité.

Avignon, festival off  : Rouge de Véronique Boutonnet, mise en scène de l’auteur. Lumières de Richard Asselin, création sonore de Franck Etenna, avec Noëlle Rech, Véronique Boutonnet, Madeline Fortumeau, Victor Duez. Texte aux éditions Ames libres.

Théâtre des Barriques, 19 h 30, tél. : 04 13 66 36 52. (Durée : 1 h 15).

Photo Luca Iommazzi.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.