QUATORZIEME EDITION DU FESTIVAL RUSSE

Le rendez-vous des amoureux des cultures slaves

QUATORZIEME EDITION DU FESTIVAL RUSSE

Cinq films de fiction, un bouquet de films d’animation, un classique du théâtre et un concert : la 14ème édition du Festival Russe orchestrée par le Toursky, le plus atypique et le plus cordial des théâtres de Marseille aura lieu du 10 au 24 mars 2009.

Contre vents et marées, crises et budgets amputés, Richard Martin et tous les pensionnaires de son théâtre ont réussi à garder le cap de leur manifestation devenue depuis 1995 le rendez-vous incontournable des amoureux des cultures slaves : ciné, musiques, théâtres, peintures, poésie, toutes les formes d’art y ont trouvé et marqué leur place au cours de la décennie passée... et drainé quelques 82.000 spectateurs.

Au cœur des quartiers nord de Marseille, ce Toursky libertaire façon Léo Ferré et qui porte le nom d’un poète français né à Cannes d’un père russe et d’une mère provençale, reste pourtant obstinément méconnu au bataillon des théâtres adoubés par le ministère de la culture : la mince subvention accordée – 15000 € - a carrément été supprimée pour 2009. Le Conseil Général des Bouches-du-Rhône qui avait à son tour boudé vient de renouer le contact. Un signe encourageant peut-être pour qu’à la prochaine édition, l’équipe d’utopistes qui l’anime ne doive plus amputer son programme de quelques événements majeurs faute de pouvoir les honorer. Malgré la participation du ministère russe de la culture, le Théâtre d’Art Dramatique de Gogol de Moscou et l’Atelier d’Art Théâtral Serguei Genovatch ont dû être annulés faute de moyens. « Nous pratiquons depuis trop longtemps la gymnastique de la catastrophe ironise Richard Martin, il serait temps de laisser les saltimbanques reprendre souffle… ».

Autour du bicentenaire de Nicolas Gogol

Malgré les tempêtes et les disettes, ils n’en ont pourtant pas manqué pour programmer l’édition 2009 autour de la personnalité de Nicolas Gogol qui aurait eu 200 ans le 20 mars prochain. Pour en célébrer le bicentenaire, le romancier des Ames Mortes, de Tarass Boulba, le nouvelliste du Nez, du Manteau et du Journal d’un Fou sera donc présent à travers les œuvres présentées.

Une seule pièce de théâtre, un seul acteur, mais un texte tornade, un comédien d’exception et l’un des plus grands metteurs en scène de Russie : Anatoli Goriatchev interprétera Le Journal d’un fou dans une mise en scène de Piotr Fomenko (les 20, 21 mars à 20h30 & le 22 à 15h). Un seul concert par le pianiste Sandro De Palma qui jouera Scriabine, Rachmaninov, Liadov, Rubinstein et Moussorgski (le 24 mars à 20h30).

Sur grand écran, Le Mariage de Vitali Melnikov (le 11 mars), Les Oiseaux de Paradis de Roman Balayan (le 12 mars), Oncle Vania de Andreï Kontchalovski (le 13 mars), VIY de Konstantin Erkov et Gueorgui Kropatchev (le 14 mars).

A ne pas manquer, en ouverture de chacune de ces séances les merveilleux films d’animation de et en présence de Garri Bardine, sa saga des Nounous, le Conflit, Fioritures et Adagio.

Les désormais classiques cabarets russes prolongeront chacune des ces soirées en sketches et en chansons.

Théâtre Toursky, 16, promenade Léo Ferré, 13003 Marseille0 820 300 033 et/ou 04 91 02 58 35

A propos de l'auteur
Caroline Alexander
Caroline Alexander

Née dans des années de tourmente, réussit à échapper au pire, et, sur cette lancée continua à avancer en se faufilant entre les gouttes des orages. Par prudence sa famille la destinait à une carrière dans la confection pour dames. Par cabotinage, elle...

Voir la fiche complète de l'auteur

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook