Accueil > Psychopathes associés

Critiques / Comédie & Humour

Psychopathes associés

par Gwenaëlle de Kerret

Symphonie de l’absurde

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Comment mettre en scène la folie ? Pour un spectacle d’humour, le pari est risqué, les discours déjantés des fous contenant une veine comique fréquemment empruntée pour faire rire. Mais Psychopathes Associés va plus loin que la simple représentation de la folie, et c’est peut-être là la force de ce spectacle. Trois personnages sont mis en scène dans une situation des plus improbables : une séance de psychothérapie de groupe, gagnée lors d’une tombola municipale. Au fil de leur discussion, et malgré leurs réticences, chacun d’eux va révéler son obsession intime. Après un moment d’échanges et de jeux de scène cacophoniques, les destins se croisent soudain dans le récit d’un même meurtre, que chaque personnage revendique comme « son » crime.
Les propos des personnages font émerger un univers proprement extra-ordinaire, tantôt épique, tantôt tragique, et toujours infiniment drôle. Le langage est utilisé de manière totalement débridée, en dépit du bon sens, et surtout de tout sens figé.

Surprendre sans cesse le spectateur

Les personnages nous embarquent dans une histoire qui évolue et se refait à chaque phrase. Dans ces folles circonvolutions, un quatrième personnage à l’identité étrange (concierge fantasque ou psychothérapeute déguisé ?), opère subrepticement comme un chef d’orchestre dément. A intervalles réguliers, il scande ainsi le spectacle par la même citation shakespearienne, prononcée chaque fois de manière absolument inopportune, et avec la même emphase, hors de propos. Ces mêmes mots, à la consonance d’abord dramatique et obsédante, se chargent, au fil de leur répétition, d’une force comique irrésistible. Poussant la provocation jusqu’au bout, le personnage prend même soudain l’initiative de sortir de scène, de quitter la salle, pour aller proférer sa sentence étrange hors du théâtre, dehors... Devant ce tour des plus singuliers, le rire du public atteint son comble.
La force de Psychopathes Associés est ainsi de surprendre sans cesse le spectateur, par des bravades absurdes et inopinées, mais dans une mise en scène toujours parfaitement maîtrisée. Les comédiens ne manquent pas de fantaisie, et parviennent à faire de cette chorégraphie si bien orchestrée et minutée un morceau de bravoure intempestif, en symbiose totale avec le public.

Psychopathes Associés. Création collective d’après un texte de Stéphane Kelil et Bernard Daubeuf, mise en scène : Réda Samoudi. Avec : Mélanie Allart, Catherine Martin, François Duhem, François Rousseau. Théâtre La Providence. Tél : 01 42 00 25 75.

Photos : Sauter / La propagation du chaos

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.