Accueil > Molière ou l’Impromptu des coulisses de Pascal Salaün

Critiques / Théâtre

Molière ou l’Impromptu des coulisses de Pascal Salaün

par Gilles Costaz

Sganarelle et son maître

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Sganarelle apparaît en scène avec l’intention de parler de son créateur, Molière. Un autre personnage vient à passer sur le même plateau ; un moucheur de chandelles, celui qui éteint les bougies à la fin de chaque acte ! Ils s’accordent pour composer ensemble un hommage à l’auteur de Tartuffe : Sganarelle évoquera la vie du père de notre théâtre comique, le moucheur de chandelles jouera les autres personnages dont il sera question.
Voilà un parti pris qui peut paraître trop prémédité dans une ambition qui semble affirmer un caractère pédagogique. En fait, la pièce de Pascal Salaün réussit à éviter les pièges du genre, car on va y rire beaucoup en apprenant beaucoup. Sganarelle, enfilant et ôtant sans cesse une perruque, est tantôt lui-même et tantôt Molière. Le moucheur de chandelles emprunte habits et chapeaux dans le montant qui supporte les costumes : il est à volonté un personnage d’une pièce, un familier de l’auteur ou même le roi Louis XIV. Ainsi va-t-on de la jeunesse de Molière, quand il renonce à reprendre la charge de tapissier que possédait son père, jusqu’à ses errances en province, de ses premiers succès jusqu’à la reconnaissance auprès du roi et de Versailles, de son combat contre les dévots au moment du scandale de Tartuffe jusqu’à sa mort quelques jours après la création du Malade imaginaire.

Pascal Salaün dispose d’une large palette d’acteur : une voix puissante, une capacité de transformation rapide, le sens permanent du gag. Ce qui n’exclut pas une sincérité émouvante dans l’admiration qu’il porte à Molière. Son partenaire, Philippe Gouinguenet, est d’un autre tempérament, ce qui rend les deux comédiens parfaitement complémentaires. Alors que Salaün joue tout en couleurs et en masses, Gouinguenet passe par le chemin du détail et du pastel, en n’étant pas moins drôle. On voudrait que beaucoup d’enfants et de lycéens connaissent Molière en découvrant ce spectacle où l’essentiel est dit sous la forme d’une farce discrètement savante, mais Molière ou l’Impromptu des coulisses s’adresse au public de tout âge. Car Salaün, bateleur blagueur, donne une vie éclatante à ce que l’on sait et à ce que l’on ne sait pas.

Molière ou l’Impromptu des coulisses de Pascal Salaün, mise en scène de l’auteur, avec Pascal Salaün et Philippe Gouinguenet. Essaïon, samedi 18 h, tél. : 01 42 78 46 42, jusqu’au 29 juin. (Durée : 1 h 15).

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.