Accueil > Le Projet Poutine d’Hugues Leforestier

Critiques / Théâtre

Le Projet Poutine d’Hugues Leforestier

par Gilles Costaz

Huis clos à Moscou

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Une opposante à la politique de Vladimir Poutine est convoquée par le président de la Russie lui-même. Cette rebelle est l’une des têtes des manifestations qui viennent régulièrement enflammer la rue moscovite. Poutine entend la mettre au pas en la recevant dans son bureau du Kremlin. Et il use de tous ses moyens : la bonhomie, la menace, la corruption, la négociation, la séduction… L’opposante est coriace. Mais elle est aussi fragile. Tous deux s’entendaient autrefois. Ils se sont peut-être aimés en des temps révolus. Jusqu’à quelle violence ou jusqu’à quel accord peut aller leur face à face souvent tendu à l’extrême ?
La pièce d’Hugues Leforestier est bonne parce qu’elle est fort bien documentée. L’auteur est allé chercher loin ses informations et il a fourni à la mise en scène des documents vidéo sur les manifestations et les arrestations qui, projetés en fond de seine, sont saisissants. Le dossier politique est en béton ! Du moins c’est l’impression qu’il donne. On reste réservé sur l’aspect sentimental de l’histoire : Poutine a-t-il un cœur amoureux ? On en doute mais Hugues Le Forestier s’est donné une certaine liberté romanesque, en même temps qu’un certain droit moral à juger le chef d’état et ses actes.
Jacques Décombe a tendu la corde et les deux acteurs sont dans un bras de fer qui se serre et se desserre sans jamais connaître de temps mort. L’auteur, Hugues Leforestier, joue lui-même le tzar Poutine. Il a avec le modèle une troublante ressemblante et il compose avec une grande justesse la froideur, le calcul et le mystère. Nathalie Mann incarne l’opposante d’une manière plus glamour, dans un brio quelque peu cinématographique, tout en cultivant le jeu du chat et de la souris qui fait l’intérêt de ces rencontres où tout se passe dans les mots et sous les mots. On aimerait avoir l’avis des Pussy Riot mais, à défaut, tout paraît ici bien vu et bien joué.
Créé initialement au Théâtre du Bélier le spectacle est actuellement à l’affiche du Théâtre La Bruyère

Le Projet Poutine de Hugues Leforestier, mise en scène de Jacques Décombe, avec Nathalie Mann et Hugues Leforestier. (durée 1h05)

Théâtre La Bruyère à 19h15

Photo X.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.