Accueil > La Dernier des idiots par Ulysse Barbry

Critiques / Musique

La Dernier des idiots par Ulysse Barbry

par Gilles Costaz

Panorama chanté de l’imbécillité

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

En dehors de soirées consacrées au répertoire ou à un style de variétés, le Hall de la chanson explore les « emplois », c’est-à-dire les rôles, les figures, les personnages du café-concert. C’est une idée de son directeur, Serge Hureau. Il a confié le thème de l’imbécile à Ulysse Barbry, un jeune comédien issu du Conservatoire du 15e arrondissement et du Conservatoire national. C’est vrai que les héros inintelligents sont monnaie courante dans la chanson française. Comme l’expliquent Hureau et Barbry, « le comique troupier illustré par Ouvrard, le « fada » provençal (littéralement « touché par les fées ») incarné par Fernandel, le simple d’esprit (campé par exemple par le normand Bourvil, le dernier des « idiots »), mais aussi le fou dangereux (chanté par Fréhel), le puceau en uniforme, ou leurs variantes féminines (chantées par Maurice Chevalier ou Marie Dubas), hantent durant plus de 100 ans les répertoires du café-concert comme ceux des variétés. »
En raison de son succès, le spectacle est repris pour trois soirs. Ulysse Barbry sait chanter et aussi, en merveilleux comédien, jongler avec les mots, les situations et son partenaire, le pianiste Fabien Touchard. Tous deux font bien sentir qu’il y a, en fait, deux sortes d’idiotie dans ces chansons d’autrefois et aussi d’aujourd’hui : la bêtise crasse et la loufoquerie brillante. Aussi tantôt les textes volent bas, tantôt ils volent haut. C’est tout l’intérêt de cette radiographie d’une thématique : il y a de la vulgarité, du mépris, de la misogynie parfois, et, à d’autres moments, une saveur délicieusement folle. Ce beau divertissement est très éclairant sur l’art de caresser le rire dans le sens du poil ou dans le sens contraire, que l’on soit en guerre ou en paix.

Le Dernier des idiots, chansons par Ulysse Barbry et Olivier Hussenot (piano).

Hall de la Chanson, parc de la Villette, tél. : 01 53 72 43 01, les 25 (20 h 30), 26 février (16 h 30) et 27 février (20 h 30). Durée : 1 h 15.

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.