Accueil > L’art contre le silence

Actualités / Autres Scènes

L’art contre le silence

par Caroline Alexander

Une soirée unique où un grand méchant loup prédateur rencontre des sorcières dévoreuses

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le problème est dans l’air du temps parce qu’enfin on en parle : l’association Stop aux Violences Sexuelles (SVS) née il y a trois ans a levé un voile opaque contre ces actes tenus trop longtemps dans le secret codé des bons usages : les viols, les violences conjugales, les harcèlements et toutes les amnésies traumatiques qu’ils engendrent.

Les enfants, les femmes en sont sans doute les victimes les plus courantes, mais les hommes n’y échappent pas. Un homme sur six contre une femme sur quatre en sont la proie, disent les statistiques.

On en parle enfin à voix haute et l’affaire Baupin récemment illustre une nouvelle liberté de dire, d’exprimer ce qu’il était convenu de taire.

Depuis trois ans cette SVS organise une soirée caritative lyrique pour dénoncer à sa façon – musicale, poétique – les dérives des comportements qui ont cessé d’être vraiment humains. Elle aura lieu cette année lundi 13 juin au Théâtre Antoine, haut lieu de l’histoire du théâtre parisien où Firmin Gémier affûta ses premières armes créatrices.


Le thème choisi pour la version 2016 sera le conte de fées… Il était une fois des drôles de contes, des drôles et parfois bien vilaines fées. Virginie Lemoine, comédienne, humoriste, de radio et de scène en sera la marraine, Karine Laleu, metteur en scène, a fouillé le répertoire de ces histoires qui sous leurs façades de chimères enfantines débusque un kaléidoscope de cruautés. Des histoires terribles qui, selon sa conception, auront pour mérite de « stimuler l’imagination, développer l’intelligence, voir clair dans les émotions ». Les adultes rejoindront ainsi les enfants pour « prendre conscience de leurs différences, suggérant des solutions ». Les violences sexuelles figurent en tête du lot. A cause d’elles certains passages de contes ont été censurés. Ils retrouveront ce soir-là leur version originale.

Éric Genovèse, sociétaire de la Comédie Française, prêtera sa voix (off) aux narrations.

Une brochette étoilée de chanteurs lyriques - les mezzo Karine Deshayes (deux fois lauréate des Victoires de la Musique) Marie Kalinine, Delphine Haidan, Doris Lamprecht, les sopranos Chiara Skerath, Olivia Doray, les barytons Florian Sempey, Virginie Frannais, le haute-contre Bertrand Dazin – piqueront des extraits d’un répertoires des plus éclectiques, de Michel Legrand à Fauré, en passant par Massenet, Humperdinck, Dvorak, Rossini, Gounod, Schubert ou Moussorgski .

Thuy-Anh Vuong et Florence Boisselle seront à leurs claviers pour les accompagner.

Théâtre Antoine – lundi 13 juin à 20h –
Réservation : 01 42 08 77 71

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.