Accueil > Hors piste

Critiques / Festival / Théâtre

Hors piste

par Gilles Costaz

Histoires de clowns à l’hôpital

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Cela fait plus de vingt ans que l’association Le Rire médecin envoie ses clowns dans de nombreux hôpitaux, pour rendre plus heureuse la vie des enfants malades et de leur famille. Les chiffres sont stupéfiants : chaque année, plus de cent comédiens effectuent plus de 73 000 visites à de jeunes victimes de diverses maladies. Cette activité, les artistes de l’association l’ont toujours pratiquée dans la discrétion. Mais, un jour, ils ont eu envie de la raconter, du moins de l’évoquer à travers un spectacle. Les principaux clowns de l’équipe ont écrit diverses scènes et Patrick Dordoigne en a mis au point le texte et orchestré la mise en scène.
Le résultat, très réussi, ressemble à une parade dont les numéros se succèdent à vive allure, à ce détail près que les numéros se jouent tous face à la maladie et au danger de mort. Les clowns se montrent entrant dans les chambres pour distraire telle fillette alitée pour des mois ou surprendre tel ado malheureux qui ne veut rien voir ni rien entendre. L’un des clowns est toujours en retard sur l’événement, l’autre est trop sensible… Et l’administration, parfois, aimerait mettre au placard ces passants turbulents. Pourtant, en règle générale, tout se passe bien. Ces gens-là ont la fête au bout des doigts et de leurs nez rouges. Même s’ils doivent forcer l’indifférence ou l’hostilité, ils sont les meilleurs ennemis de la solitude, de la tristesse et de la souffrance. Bruno Gare, Margot Mc Laughlin, Stéphanie Liesenfeld, Doriane Moretus, Vincent Pensuet ont dans la clownerie une tendresse folle et traversent l’espace de la scène comme ils traversent les couloirs des établissements médicaux, latéralement, dans la précipitation, en fanfare et multicolores. Ils passent en hâte des rôles de malades à ceux d’amuseurs. C’est craquant ! On les aime de pratiquer cette forme d’amour.

Hors piste, écriture et mise en scène de Patrick Dordoigne, dramaturge consultant : Alain Gautré, conseillée artistique : Caroline Simonds, comédiens auteurs : Bruno Gare, Margot Mc Laughlin, Stéphanie Liesenfeld, Doriane Moretus, Vincent Pensuet, scénographie de Valérie Jung, musique de Michel Benita, lumière de Julien Barbazin Douzenel, costumes de Fabienne Desflèches.

Théâtre des Lucioles, 10 h 30, tél. : 04 90 14 05 51, jusqu’au 27 juillet. (Durée : 1 h30).

Photo Philippe Cibille.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.