Accueil > David et Dominique

Actualités / Livres, CD, DVD

David et Dominique

par Caroline Alexander

Treize années de chansons où la poésie des mots est brodée de musique

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Nostalgie …

Ils étaient deux vers la fin des années 60, héritiers des poètes remueurs Brel, Brassens, Ferré, Nougaro et autres qui dans le vent de leur jeunesse avaient fouetté à leurs manières rebelles les codes de la chanson.

David (Jisse, compositeur, poète – parolier -, chanteur) et Dominique (Marge, chanteuse) se sont rencontrés, racontent-ils, au bord d’une route… Celle probablement qui mène au plaisir d’inventer ensemble une nouvelle forme d’expression poético-musicale. Elle commença humblement, pourrait-on dire, avec l’adaptation-transposition d’une chanson du poète-chanteur kabyle Idir, A Vava Inouva/Ouvre-moi la porte.

Une cascade d’autres suivit, toutes du cru Jisse, « l’enfant de la fin d’une guerre », en paroles avec un Apollinaire au coin d’une rime, et en musiques avec un salut à Luc Ferrari, des scats en cadences fiévreuses, du répétitif à la Phil Glass, des parfums de folk, des ointes de rock, des plages hommages au jazz d’Ella Fitzgerald, de Ray Charles, de Dizzy Gillespie…

David et Dominique les chantèrent ensemble durant treize années. Une compilation d’une cinquantaine d’entre elles est sortie chez Frémeaux & Associés. En deux CD, un voyage dans une saison qui est resté la nôtre, qui n’a jamais cessé d’égrener ses notes et donner du sens au temps qui passe.

Choses de la vie, l’homme, la femme, l’amour, l’existence au jour le jour, les pieds dans le réel de la rue, sur des vélos, la tête dans les nuages du bonheur de vivre, de se battre pour un peu plus de liberté, d’égalité, de pain à partager… L’engagement en rimes et raison. Les refus. Contre les guerres, les injustices et la bêtise humaine. A petits pas, mélodies, mélopées, mélo-douces, mélo-gaies…les chansons plaidoyers écrites et composées au gré des humeurs ou même commandées dans les années 1979/80 pour France Culture par le merveilleux musicologue, homme de radio et écrivain que fut Guy Erismann .

Tous les instruments sont conviés à la fête, guitares en tête, et aussi trompettes, piano, batteries, cordes, bassons, saxos, bandonéons… Ensemble ou séparément avec en prime un morceau purement orchestral qui porte aux songes, et des mélodies chantées a capella. Elle, Dominique, avec sa voix de soprano lyrique aux aigus juteux, lui, David, en ténor de caf’conc’ aux graves légers.

Leurs routes ont divergé : Dominique s’est investie durant près de 30 ans avec le comédien Daniel Clark dans Transhumances une troupe de théâtre pour jeune public, David a piloté ses compositions vers le théâtre et le cinéma, s’est converti en producteur zélé d’émissions pour Radio France et a dirigé et coordonné les activités du Centre National de Création Musicale La Muse en Circuit.

Avec pour complices et accompagnateurs, Nathalie Fortin et Michel Risse, ils se sont retrouvés en concert le 25 mai dernier devant une salle comble au forum Léo Ferré d’Ivry-sur-Seine. Intacts !

Intégrale David et Dominique - coffret de 2 CD + livret - Frémeaux & Associés - collection Notre Mémoire Collective

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.