Accueil > Colère noire de Brigitte Fontaine

Critiques / Théâtre

Colère noire de Brigitte Fontaine

par Gilles Costaz

Fontaine à la source

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Gerold Schuman entreprend de nous faire entendre Brigitte Fontaine sans Brigitte Fontaine. C’est-à-dire plus l’écrivain, la femme poète que la chanteuse. En somme Fontaine à la source. Il est allé piocher dans Colère noire, Genre humain, Le Bon Peuple de sang, Nouvelles de l’exil et même un inédit, Portrait de l’artiste en déshabillé de soie. Il a confié le soin de dire les textes à une actrice, Emmanuelle Monteil, et à un musicien, David Aubaile, de faire non pas de la mise en musique des paroles, mais un univers musical, des variations surgissant en prolongements ou en respirations. La scène est coupée en deux : d’un côté la femme qui parle, de l’autre l’homme qui pianote. Mais cette femme occupe de plus en plus l’espace, tant Emmanuelle Monteil bondit, donnant une formidable charge physique aux deux vertus de l’auteur : la fureur et l’excentricité.
Les flèches contre l’intolérance, le refus de la différence, le comportement bourgeois pleuvent, tandis que se dessine le portrait d’une femme libre, ironique, riant d’être en désaccord avec tous les personnages types qu’elle rencontre. Emmanuelle Monteil affirme une nature altière et joueuse comme on en voit peu. David Aubaile varie avec maestria les paysages sonores. On n’est plus dans le récital sans être tout à fait dans le théâtre. Dans une belle sensualité féline s’imposent Brigitte Fontaine, écrivain saisi hors de ses disques, et Emmanuelle Monteil, sa nerveuse interprète.

Colère noire de Brigitte Fontaine, adaptation et mise en scène de Gerold Schumann, scénographie de Christine Bouvier, lumière d’Uwe Backaus, conception graphique de Sophie Ferreira-Lafargue, avec Emmnuelle Monteil (actrice) et David Aubaile (musicien). Lucernaire, 21 h, tél. : 01 45 44 57 34, jusqu’au 14 avril.

Photo Gilles Allard

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.