Accueil > Bruno Sermonne

Actualités / Théâtre

Bruno Sermonne

par Gilles Costaz

Mort d’un grand acteur

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Bruno Sermonne vient de mourir à l’âge de 72 ans. Ce grand personnage, hors normes, nous était familier grâce aux spectacles d’Olivier Py. Il avait tenu des rôles importants dans La Servante , Le Visage d’Orphée , L’Apocalypse joyeuse , Les Vainqueurs et la mise en scène par Py du Soulier de satin . C’était surtout un acteur qui n’avait jamais cessé de travailler tant les metteurs en scène aimaient sa puissance, sa ferveur, son sens du lyrisme. Il avait commencé sous la houlette de Jean Gillibert puis joué pour Ariane Mnouchkine ( Méphisto ), Antoine Vitez ( Oncle Vania ), Claude Buchvald ( Vous qui habitez le temps de Novarina), Brigitte Jaques ( Dom Juan ). Il avait été aussi un très beau Don Diègue dans le mémorable Cid mis en scène par Alain Ollivier… Metteur en scène lui-même, il avait monté Hugo, Racine, Strindberg… Traducteur du russe, il avait donné des versions françaises de textes de Pouchkine et Tchekhov.

La mort ne lui aura pas permis de réaliser deux des projets qui lui tenaient à cœur : reprendre un texte de Pierre Michon dont il avait donné une très belle interprétation dans la petite salle de l’Odéon, créer la pièce de son ami le grand poète Alain Borer Icare & I don’t .

Esprit curieux et passionné, il ne tenait jamais un propos banal. Sa conversation lançait des fusées toujours originales. C’est pour cela que ce familier des textes de Rimbaud était l’ami des poètes : Novarina, Borer… Sa fille, Claire Sermonne, qui jouait avec lui dans Le Cid , poursuit, dans la fidélité et la singularité, cette voie de l’incarnation fiévreuse dont il était l’une des grandes figures.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

  • Bruno Sermonne 17 juin 2014 11:22, par Jean Michel Bovy

    Bruno, familier des textes de Rimbaud, dites-vous, avait joué la Saison en Enfer de Rimbaud au Théâtre Poèmes de Bruxelles dans une mise en scène d’Henri Ronse. Après une tournée en Belgique, le spectacle a été présenté à Chateauvallon. J’y fus son régisseur et notre relation m’a beaucoup marqué. Pensée émue à sa mémoire.

    repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.