Accueil > madame Pink, Alfredo Arias

Critiques / Théâtre

madame Pink, Alfredo Arias

par Corinne Denailles

Un spectacle décevant

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Evoquer Alfredo Arias, le plus parisien des Argentins, c’est se rappeler avec émotion ses premières mises en scène impertinentes de Copi, Les Escaliers du Sacré-Cœur, Eva Peron, c’est surtout l’extraordinaire Peines de cœur d’une chatte anglaise qui initie sa collaboration avec René de Ceccatty, Mortadella (deux spectacles qui ont reçu un Molière en 2003). Plus récemment on a pu apprécier Trois tangos (2009).
Parce qu’on a tant aimé nombre de ses spectacles, on est attristé de constater que le grand artiste qui nous a fait rêver et rire a aujourd’hui perdu l’inspiration, sa si singulière veine créatrice. Cette Madame Pink est indigne de son talent. Roxie, la chienne féroce qui ravage les cœurs des humains et sème désordre et frissons de carton n’arriverait pas à la cheville de la chatte anglaise qui ne lui accorderait pas un regard. Au centre du dispositif aux couleurs flashy un canapé rouge en forme de bouche, au fond un orchestre qui exécute des partitions musicales d’une platitude désolante, un gigantesque chien en carton à double-tête est suspendu au-dessus de leur tête et censé faire rire comme les portes en forme d’os. Si le spectacle se veut une critique de la culture américaine le message bien court fait long feu. On oubliera vite ce spectacle décevant pour ne se rappeler que des grands bonheurs qu’Arias a su nous offrir.

Madame Pink, comédie canine avec chansons, livret Alfredo Arias et René de Ceccatty ; musique Mark Plati et Johan Dalgaard ; mise en scène Alfredo Arias. Avec Gaia Aprea, Flo, Mauro Gioa, Gianluca Musiu, Paolo Serra. Musiciens : Giuseppe Burgarella, Johan Degaard, Maxime Garoute, Mark Plati. Au théâre du Rond-point jusqu’au 31 mars 2019 à 20h30.

© DR

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.