Accueil > Théâtre de Chaillot : un ancrage appuyé dans la danse

Actualités / Danse

Théâtre de Chaillot : un ancrage appuyé dans la danse

par Yves Bourgade

Carolyn Carlson en ouverture

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Chaillot, à Paris affirme avec sa saison 2016-2017 un ancrage encore davantage appuyé dans la danse ; l’intitulé du lieu est d’ailleurs désormais « Théâtre national de la danse ».
Une danse qui n’a plus rien à voir avec pointes et tutus, (le spectacle d’ouverture de saison, Now est signé Carolyn Carlson), mais qui, dans certains cas, peut puiser aux sources de la danse académique tout en s’autorisant des détours contemporains.
Le but visé par le directeur Didier Deschamps (reconduit cet été 2016 dans ses fonctions), est de donner à voir « un large éventail de l’actualité de la création ».
De septembre 2016 à juin 2017, trente spectacles « contrastés tant par leur propos que par leurs formes esthétiques », sont proposés, dont treize nouveautés pour Paris, avec huit créations mondiales et notamment quatre productions pour jeune public.
Now (Maintenant), la pièce de groupe pour sept danseurs, chorégraphiée par Carolyn Carlson et affichée jusqu’au 30 septembre 2016, est assez représentative de certaines tendances de la danse de notre époque : introduction de la parole, de la vidéo et de la photographie comme supports et toujours utilisation subtile des lumières.
La danseuse-chorégraphe américaine a créé en 2014 à Chaillot Now, dans le cadre d’une résidence de deux ans dans ce théâtre. Elle y revient après une tournée avec cette œuvre principalement en France et en Italie.
La poétique de l’espace » du poète et philosophe Gaston Bachelard fut le point de départ de « Now ». Y sont évoquées « la progression de l’intimité vers l’immensité, la manière dont le microcosme devient macrocosme » explique Carolyn Carlson qui s’efforce par sa danse de matérialiser, au delà de notre espace individuel, notre appartenance à la nature qui fait elle-même partie du cosmos. Elle a toujours comme complice pour la musique, René Aubry dont elle aime, dit-elle, les accents de nostalgie.
On retrouve dans ses sept danseurs la liberté et la fluidité de mouvements qui fait la touche de Carolyn Carlson, interprètes qui s’efforcent de s’approprier et de transmettre la dimension poétique de la leçon de Gaston Bachelard, des leçons également d’un autre philosophe, Rudolf Steiner préoccupé de spiritualité et de l’essayiste John Berger qui compare la vie à une peinture.

Si la résidence de Carolyn Carlson à Chaillot s’achève, la relève sera assurée par trois « artistes associés » : Anne Nguyen qui aborde le hip hop en intellectuelle (octobre 2016), l’andalouse Rocio Molina (novembre 2016) et Olivier Letellier lequel s’adresse dans ses réalisations aussi bien aux adultes qu’aux enfants (novembre 2016). Le magicien des images et des effets scéniques, José Montalvo reste encore programmé comme « artiste permanent » (janvier et juin 2017).
Quatre grandes compagnies de l’étranger sont conviées : Les Grands Ballets Canadiens de Montréal (mars 2017), la Batsheva Dance Company (juin 2O17) et le Nederlands Dans Theater (juin 2017), ainsi que la troupe déjantée des sulfureux néerlandais Guy Weizman et Roni Haver dans un nouveau show psychédélique (mars 2017). Des valeurs confirmées par le temps reviendront comme les chorégraphes Jean-Claude Gallotta (octobre 2016), Angelin Preljocaj (décembre 2017), le tandem Marcia Barcellos-Karl Biscuit du Système Castafiore (mars 2017) et Thierry Malandain (mai 2017).
Une place au théâtre stricto sensu sera aussi faite avec Les cahiers de Nijinski, un montage pour un comédien doublé d’un danseur, signé Brigitte Lefevre et Daniel San Pedro : le génial danseur et chorégraphe russe Vaslav Nijinski qui, avant de sombrer dans la folie, a livré dans un émouvant journal ses pensées sur sa vie et son art (novembre 2016).

Now, grande salle de Chaillot : 25 septembre à 15h3O ; 27, 28 et 30 septembre, à 20h30, 29 septembre 19h30 ; durée 1h 20 ; places à 35€.

Photos « Now » ©Patrick Berger

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.