Accueil > Tabac rouge de James Thiérrée

Critiques / Autres Scènes

Tabac rouge de James Thiérrée

par Corinne Denailles

Le chorédrame de James

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le public qui s’est émerveillé devant les précédents spectacles de James Thierrée sera peut-être déçu par ce Tabac rouge, d’abord parce que l’artiste n’y apparaît pas mais aussi parce que le spectacle, sombre et froid, n’emporte pas le spectateur par la beauté, la poésie fantasque et rêveuse de La Symphonie du hanneton ou de La Veillée des abysses, mélange halluciné de cirque et de théâtre. Pourtant, il faut dire, que, Tabac rouge pourrait bien faire un tabac auprès de qui n’aurait vu aucun des spectacles de James Thiérrée.

Thierrée a cette fois invité la danse sur scène dans ce spectacle qu’il qualifie de chorédrame. Comme piégées au fond d’une bouche d’ombre menaçante, envahie de tubes, de câbles et de cordages, les danseuses mènent une sorte de danse macabre d’insectes rampant et se contorsionnant pour finalement se transformer en une horde d’érinyes furieuse et menaçante. Le combat est inégal contre la monumentale machinerie de froid métal qui les poursuit de son pas lent et lourd. On ne sait pas très bien où on est ni de quoi il est question ; cette incertitude suscité parfois des images fortes, parfois de l’ennui. Dans cet univers lourd de tensions impalpables, les éléments et les danseurs sont montés sur roulettes dans un ballet incessant et obsédant où se croisent une catapulte, une contorsionniste sur son tabouret, un énorme bureau improbable tracté par une danseuse, une machine à coudre abat-jour, œuvre de Victoria Thierrée comme les costumes qui métamorphosent les danseuses en un noir bestiaire. Matthieu Chedid s’est livré à quelques « combustions sonores » intéressantes. La musique très éclectique n’est pas décorative ; un jeu s’établit qui laisse imaginer qu’elle s’incorpore dans les corps, les traverse, les investit. Au milieu de ce cauchemar éveillé, trône, avachi en son fauteuil, Denis Lavant, en roi déchu ou clochard abandonné. Lavant a remplacé Carlo Brandt, pris par d’autres engagements, deux acteurs aux antipodes l’un de l’autre, ce qui suppose des points de vue différent.

Si les images sont parfois fortes, on se lasse de cette chorégraphie répétitive ; tout ici est froid à l’image de cette lourde structure de tubes métalliques et de vieux miroirs qui finit par éclater, se disloquer en fragments de miroirs qui ne renvoient plus aucune image. On devine des thèmes, des motifs psychanalytiques, du miroir à l’enfermement ; on soupçonne une sorte d’autoportrait de l’artiste en proie aux eaux noires du Styx, mais on reste extérieur à ce spectacle qui manque d’âme, peut-être parce que, entre autres raisons, son âme a déserté la scène pour la coulisse. Thierrée a l’habitude de remanier ses spectacles au fil des représentations, gageons qu’il saura renouer avec ce pouvoir d’émerveillement qui caractérise cet artiste hors norme.

Tabac rouge mise en scène, scénographie et chorégraphie James Thierrée ; costumes Victoria Thiérrée ; combustions soniques Matthieu Chédid ; son Thomas Delot ; lumières Bastien Courthieu interprété par Anna Calsina Forrellad, Noémie Ettlin, Namkyung Kim, Matina Kokolaki, Valérie Doucet ou Katell Brenn, Piergiorgio Milano, Thi Mai Nguyen, Ioulia Plotnikova, Manuel Rodriguez. Au théâtre de la ville jusqu’au 8 juillet, reprise en février 2014. Du mardi au samedi à 20h30, dimanche à 15h30. Durée : 1h20.
www.theatredelaville-paris.com

En tournée
Le Creusot - L’Arc du 04/10/2013 au 05/10/2013
Mâcon - Mâcon, Scène nationale du 08/10/2013 au 09/10/2013
Nevers - Maison de la Culture de Nevers du 12/10/2013 au 13/10/2013
Rueil Malmaison - Théâtre André Malraux du 18/10/2013 au 20/10/2013
Valence - La Comédie de Valence du 14/11/2013 au 15/10/2013
Aulnay sous bois - Théâtre Jacques Prévert du 14/12/2013 au 15/12/2013
Brest - Le Quartz du 18/12/2013 au 21/12/2013
Chambéry - Espace Malraux du 12/02/2014 au 13/02/2014
Paris - Théâtre de la Ville du 18/02/2014 au 01/03/2014
Albi - Scène Nationale d’Albi du 21/03/2014 au 22/03/2014
Aix en Provence - Grand théâtre de Provence du 10/04/2014 au 12/04/2014
Toulouse - Théâtre National de Toulouse du 22/05/2014 au 24/05/2014
Massy Palaiseau - Opéra de Massy du 30/05/2014 au 01/06/2014

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.