Accueil > Retour de manivelle d’Avignon ...

Billets d’humeur / Jacky Viallon

Retour de manivelle d’Avignon ...

par Jacky Viallon

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Actuellement, en dehors des difficultés à trouver des budgets, des soutiens logistiques ou plus directement percevoir des aides à la création, il faut savoir retenir nos bien trop harcelantes sollicitations auprès de nos fidèles et attentifs collaborateurs qui sont cernés, traqués, désespérés de ne pas pouvoir nous programmer.

Ainsi écoutons donc cet entretien :

« Tu comprends mon vieux, je m’en veux, mais je n’ai pas pu aller te voir… Cette année, j’ai dû aller voir les spectacles du « In »... Tu te rends compte, j’en ai vu douze en 4 jours !

Oui, je sais, il y a aussi de bonnes choses dans le « Off » mais pour ma prochaine saison, je parle de ma prochaine programmation à moi, je suis déjà sur la saison 2015-2016…

Oui, je sais, en plus de ta séance de 16 h tu jouais aussi à 11h du matin. Mais tu comprends, le matin, j’ai dû me farcir les débats, les grands débats, parce que mes élus me payent pour être le porte-parole culturel de la ville.

C’est à moi qu’incombe la prise de position quant à la politique culturelle de la ville. Ma mission est aussi de faire rebondir le débat au conseil municipal…
Faire du populaire et du socio-éducatif, ce n’est pas simple, alors il faut bien que j’écoute les grands discours qui laisseront traces dans les courants de pensées de demain.

D’ailleurs, tu devrais venir à ces débats, ce serait bon pour ta culture personnelle et pour ta prise de conscience politique…Cela donnerait une autre dimension à ton travail…Tu vois ce que je sous-entends !

Oui, oui, ne t’inquiètes pas, je sais que ce que tu fais est bien, c’est très original. J’ai même honte de te le dire, mais à mon sens tu es beaucoup trop subtil pour mon public. Mais par contre, dans quelques années, je ne dis pas, quand on aura fait un travail de sensibilisation, attention, je dis un sérieux travail de sensibilisation, un travail de fond, tu comprends. Alors là, s’il me reste un petit créneau je te ferais signe…

Tu sais que j’aurais toujours aimé travailler avec toi…

Bon, excuse-moi, j’ai une réunion importante…Alors c’est entendu, dès que tu joues quelque part, préviens-moi !

Ah tu as déjà des dates, tu vois bien que ça marche bien pour toi. Bon met les sur mon mail !

Ah, tu me les donne tout de suite…J’espère que ce n’est pas la semaine prochaine : je suis un séminaire sur « Réflexion et réflexologie dans les rites culturels ». Tiens, tu devrais venir, toi aussi !

Il regarde l’invitation que vient de gribouiller hâtivement le comédien.

• Ah dis donc, c’est loin…Tu es drôlement organisé toi, tu es vite réactif et projectif : « Tu joues en décembre 2018 … Ah ! De plus, le 31 décembre, le 1, 2 et 3 Janvier 2019.

• Bon ! Écoute je fais tout mon possible pour venir, mais si tu as d’autres dates, fais-moi signe …. Je compte sur toi…Promis ! ».

PS : Toute ressemblance à la réalité n’est que volontaire et réelle.

Jacky Viallon

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.