Accueil > Chronique et Promenade au grés des Rencontres Culturelles de Jacky (...)

Billets d’humeur / Festival

Chronique et Promenade au grés des Rencontres Culturelles de Jacky Viallon.

par Jacky Viallon

Festival des Chemins de Traverse

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis quelques années le Directeur de l’Espace Michel Simon, Max Serveau, a réussi à attirer bon nombre de spectateurs sur une programmation très éclectique et aventurière mettant en évidence des talents qui ne demandent qu’à être remarqués.

Cette programmation un peu marginale se produit tous les ans au mois de mai-juin. Son titre de bataille s’intitule "Festival des Chemins de Traverse". Ce qui permet aux spectateurs de rencontrer de nombreux artistes.
Cette manifestation s’inscrit comme une parenthèse en fin de saison. Elle donne également aux spectateurs la possibilité de s’immiscer dans d’autres lieux extérieurs ou internes à la structure-mère.
Durant cette parenthèse, le personnel semble libéré de certaines contraintes protocolaires inscrites dans le théâtre-bourgeois ou avant-gardiste. Le directeur est là, toujours présent et disponible. Il n’est pas avare de sourire et sait, par un charme libéré de toute convention, rassembler toutes ces forces magnétiques au profit de l’étrange alchimie que nous offre à chaque fois la célébration du spectacle vivant.

Ainsi on peut noter pour cette saison 2018 des "Chemins de traverse", dans le cadre des spectacles ayant lieu à l’heure de l’apéritif au Café des Arts, le passage d’un chanteur-musicien-humoriste aveyronnais nommé WALLY.

Son intervention du mercredi 29 mai 2018 motivée pour son attirance pour la poésie : René Char, Prévert, Baudelaire, etc…, nous permet d’apprécier et de participer au travail de cet artiste qui, accompagné de sa guitare, s’exprime de façon humoristique, entrecoupé de chansons empruntées à Gainsbourg et à Brassens pour cette soirée-là.
Cette prestation autorise un échange de sensibilités entre le public et l’artiste. Il faut dire que la communication est bien assurée grâce au pouvoir interactif du personnage qui, accompagné d’objets de sa propre fabrication, évolue sur le plateau avec sa bonhomie un brin hurluberluesque, nous entrainant ainsi dans un moment intimiste.
A noter aussi son phrasé chantant et rythmique du Sud-Ouest qui n’est pas sans rappeler un certain Claude Nougaro, nous le rendant ainsi éminemment sympathique.
Pour consulter le parcours et l’actualité de Wally, rendez-vous sur son site internet : www.wally.com.fr/

Toujours dans le même espace, on peut citer un exemple de travail différent avec un créateur de spectacles scientifiques décalés Heiko Buchholz.
Proposant ici une performance déambulatoire nommée « Safari », il nous entraine vers une exploration d’un monde imaginaire, à la limite du canular. L’acteur fait ainsi transparaitre son intelligence de la scène et des jeux linguistiques.
Echappant aux structures traditionnelles, Heiko, ne joue que très rarement dans une configuration théâtrale. Il évolue surtout dans les musées et les laboratoires scientifiques en s’interrogeant sur l’art et la manière d’entrainer les gens dans une histoire avec les moyens du bord.
Vous pouvez le retrouver sur son site : http://uneuro.org/

Illustration : Heiki Buchholz

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.