Accueil > Le Sang des amis de Jean Marie-Piemme

Critiques / Théâtre

Le Sang des amis de Jean Marie-Piemme

par Jean Chollet

César, Antoine, Octave et les autres

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Sous ce titre générique, l’auteur wallon - bien connu du public français - Jean-Marie Piemme revisite deux des tragédies romaines inspirées à Shakespeare par Plutarque, Jules César et Antoine et Cléopâtre. La première traite de l’assassinat de César, victime d’une conspiration fomentée par des opposants épris de liberté, à laquelle participe Brutus déchiré entre son amitié pour l’empereur et son amour pour Rome, avant d’être lui-même vaincu par Antoine et Octave. La seconde évoque, entre Alexandrie et Rome, les luttes de pouvoir au cœur des amours tumultueux et tragiques entre Marc-Antoine et la reine d’Egypte. En effectuant des coupes pour fondre ces deux pièces, Jean-Marie Piemme a recentré les intrigues, évacué certains personnages, ne conservant que les situations et les caractères en mesure de nourrir à travers l’histoire une réflexion sur les luttes pour le pouvoir et son exercice, mais également sur l’amour, l’amitié et la trahison. Une fresque dont la matière et la construction séquentielle porte naturellement à travers les mots une résonance contemporaine évidente. Pour le metteur en scène Jean Boillot, sa réalisation s’inscrit dans la continuité du Coriolan – autre tragédie romaine – qu’il a créé en 2004. En situant la représentation dans un studio d’enregistrement - décor structuré restant ouvert de Laurence Villerot – il accompagne avec vitalité et finesse les enjeux de l’écriture, ponctuant avec réussite les différents volets de la pièce (L’aveuglement/L’absolu/L’amitié ), dans un dosage de narration et de jeu traité avec vitalité et cohérence par les huit comédiens de la compagnie La Spirale. Musiques et techniques sonores, qui font aujourd’hui partie du vocabulaire scénique de Jean Boillot, sont intimement associées à la mise en scène.

Le Sang des amis, d’après Plutarque et Shakespeare, texte de Jean-Marie Piemme, mise en scène Jean Boillot, dramaturgie Christophe Triau, scénographie et costumes Laurence Villerot, musique Laurent Sellier, sonographie Sébastien Naces, lumière Gildas Plais et Ivan Mathis, avec Jean Boillot ou Arnaud Wurceldorf, Adama Diop, Roland Gervet, Philippe Lardaud, Julie Pouillon, Isabelle Ronayette, Assan Timbo, Laurent Conoir. Au théâtre de l’Aquarium jusqu’au 29 mai 2011. du mercredi au vendredi à 20h30, le samedi à 16h et 20h30, le dimanche à 16h. Tel : 01 43 74 99 61. Durée 2 heures 30 sans entracte.

www.theatredelaquarium.com

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.