Accueil > Le Centre national de danse contemporaine d’Angers

Actualités / Danse

Le Centre national de danse contemporaine d’Angers

par Yves Bourgade

Quarante ans déjà !

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Centre national de danse contemporaine (CNDC) d’Angers fête en 2018 les quarante ans de sa création à l’initiative du Ministère de la Culture et présente son savoir-faire en matière de formation et de création notamment à Paris à l’invitation de Chaillot-Théâtre national de la danse.
Depuis la naissance de cette institution qui a pris à Angers le relais du Ballet théâtre contemporain (BTC ) transféré à Nancy, sept équipes directoriales ont présidé à sa destinée, chacune avec des priorités différentes.
Le premier directeur l’Américain Alwin Nikolais anima trois ans le CNDC comme école supérieure de chorégraphie, avec une compagnie permanente. Viola Farber qui lui succéda se spécialisa dans la formation des danseurs, constitua une nouvelle compagnie et inaugura un programme de formation pédagogique. Michel Reilhac forma plutôt des interprètes et au lieu de constituer une troupe préféra l’accueil pour deux ou trois mois de compagnies internationales et de plus jeunes en résidence. Nadia Croquet soutint la création avec une ouverture sur l’Europe. Le tandem de chorégraphes Bouvier/Obadia renforca la mission de pôle chorégraphique avec la production de spectacles et la recherche d’un public plus large, sans négliger la formation. Le CNDC devint dans cette période Centre chorégraphique national (CCN). La chorégraphe Emmanuelle Huyn perpétua la tradition de l’expérimentation propre à la danse contemporaine et organisa une école en lien avec les dynamiques de la danse contemporaine. Ainsi de puis 2011, l’école du CNDC propose deux formations pour l’obtention d’un diplôme national supérieur professionnel de danseur et de la licence et pour la préparation à un master.
Depuis janvier 2013, à nouveau un Américain Robert Swinston a été nommé « pour créer et encourager la création, pour faire fructifier l’héritage de son compatriote Merce Cunningham (une référence pour l’enseignement de la danse contemporaine), pour programmer des spectacles dans des esthétiques variées, pour former des artistes autonomes, polyvalents et d’un haut niveau ainsi que pour favoriser l’émergence de nouveaux talents ».
On trouvera chez ce disciple de Cunningham, également le désir de transmettre aux publics et notamment les jeunes les fondements d’une démarche de création, dans les deux rendez-vous qu’il propose à Chaillot.
Avec la compagnie qu’il a constitué au CNDC, il présentera un programme Cunningham sur des musiques de son compositeur privilégié, son compatriote John Cage (dont Beach Birds), dans la grande salle de Chaillot du 30 mai au 2 juin 2018.
Vingt élèves de la promotion 2016-2018 de l’école supérieure du CNDC interpréteront des pièces de Nikolais et de deux anciens élèves du CNDC, les chorégraphes Dominique Boivin et Philippe Decouflé, dans la petite salle de Chaillot du 31 ami au 1er juin 2018.
Le 2 juin 2018, de 10H30 à 17h, il sera aussi loisible au public de vivre dans le sillage des membres du CNDC en tête leur directeur, dans différents lieux de Chaillot. La journée s’achèvera, à partir de 22H, par un bal mêlant les équipes du CNDC et le public quelque soit le niveau en matière de danse.

CNDC d’Angers à Chaillot du 30 mai au 2 juin
Programme Merce Cunningham : le 31 mai 2018 à 19h30, 30 mai, 1 et 2 juin 2018 à 20h30, tarif 37 €.
Programme Nikolais, Boivin, Decouflé : 31 mai 2018 à 20h30 , 1er juin 2018 à 19h45, tarif 20 €.
Journée du 2 juin 2018, avec le CNDC et son directeur : ateliers du matin 12€, déjeuner 18€, après midi accès libre sur réservation et bal 10€

Photo Beach Birds ©Charlotte Audureau

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.