Accueil > La "Simphonie du Marais" fête ses vingt ans

Critiques / Opéra & Classique

La "Simphonie du Marais" fête ses vingt ans

par Olivier Olgan

Raffinement et naturel pour les musiques du Grand Siècle

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis 20 ans, le flûtiste et chef de l’ensemble de La Simphonie du Marais, Hugo Reyne dessine les contours multiples de la musique du Grand Siècle. Avec un compositeur fétiche, Lully dont il restitue le génie et l’éclectisme. Le 9, il fête l’aventure avec ses complices de La Symphonie du Marais à la Salle Gaveau.

Méthodiquement et avec la même gourmandise, Reyne poursuit son exploration de la musique française des XVII et XVIII éme siècle et son rayonnement en Europe. A la différence de ses collègues, interprètes sur instruments anciens et féru de validité historique, Hugo Reyne s’est tenu à son ambition initiale : retrouver le naturel conforme à la volonté du compositeur, et « redonner le lustre cette musique ‘à la française’ insiste-t-il, qui influença toute son époque, Bach et Haendel compris ».

Multipliant les enquêtes quasi policières, sur les œuvres du transalpin, on lui doit la découverte des multiples facettes de Lully - du grotesque ‘Le malade imaginaire’ au poétique ‘Isis’ - et de ses contemporains ; ses maîtres que l’on qualifie trop facilement de ‘petits’ ; les Francoeur, Desmarais, Dieupart, Rebel ou Delalande..). N’hésitant pas à balayer inlassablement les stéréotypes : « Lully est le principal compositeur français du XVII éme siècle. Pas seulement pour le grandiose de sa musique, mais parce qu’il fait aimer la langue française. Il est incontournable. A chaque fois qu’il a abordé un genre, du ballet à la tragédie en musique, Lully l’a révolutionné. »

A coups de partitions inédites, d’un travail souvent de recréation du matériel d’orchestre, il traque les archives aux quatre coins d’Europe. Le cas échéant, pour contourner l’absence d’éditions ou les coûts pénalisant de location, il n’hésite pas à effectuer lui-même de longues et épuisantes éditions pour somptueuses recréations mondiales, comme en témoigne son ‘Isis’ de Lully ou tout récemment son ‘Ulysse’ de Rebel à paraître dans la collection discographique « Musiques à la Chabotterie »

Depuis 1999, Hugo Reyne investit l’imposante œuvre de Lully, à raison d’une production annuelle enregistrée chez Accord Universal. « A chaque évolution de son esthétique, nous avons proposé des chefs d’œuvres méconnus les plus significatifs ; le divertissement avec ‘L’Idylle sur la Paix’ et ‘La grotte de Versailles – Le Carrousel – Les plaisirs de l’Ile enchantée’, le ballet avec ‘Le ballet de Flore’, la comédie ballet avec ‘Le Bourgeois gentilhomme’ et ‘Le Triomphe de l’amour’, la pastorale avec ‘Les fêtes de l’Amour et de Bacchus’ qui a préludé à la naissance de l’opéra français. Avec ‘Isis, le cinquième opéra de Lully, nous rentrons de plein pied dans la tragédie en musique. Lully y renouvelle l’architecture dramatique, bouscule les récitatifs pour toujours plus de vivacité et d’inventions. » Dans le 9éme volume tout juste édité, ‘Musiques pour le Mariage de Louis XIV, Reyne et ses complices retrouve le grandiose et la pompe de cet événement charnière.

« Aucune interprétation n’est définitive, on ne fait que des ‘propositions’ musicales. Depuis 20 ans, nos interprétations ont évolués. Avec un seule exigence, éviter tout maniérisme. » Avec son franc parler et une verve très communicative, Reyne ne revendique qu’un seul parti pris esthétique, celui du naturel, nourri de ses découvertes et d’un travail inlassable sur le son. Le résultat de cette exigence est stupéfiante de fraîcheur et de hardiesse dans ce répertoire où la musique est peinture du mot ; c’est cette émotion domptée, mais investie de tant de chair et de passion que Reyne et ses complices ne cessent de révéler et nous faire redécouvrir. La fête à laquelle ils nous convient rappelle que la musique reste avant tout un partage. Par dessus les époques.

Paris - Salle Gaveau
Soirée des 20 ans de La Simphonie du Marais : Florilège Haendel, Lully, Rameau...
Vendredi 9 novembre à 20h3 Paris (75), salle Gaveau. Rés. : 01 48 24 16 97
Tarifs : 35 € / 20 €

Florilège Lully - Rameau
Dimanche 11 novembre à 16h - Fontainebleau (77), théâtre
Rés. : 01 64 22 26 91 - Tarifs : 25 € / 18 € / 10 €

http://www.simphonie-du-marais.org/

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.