Accueil > Hommage du Festival d’Automne à Paris 2016 à Lucinda Childs

Critiques / Danse

Hommage du Festival d’Automne à Paris 2016 à Lucinda Childs

par Yves Bourgade

Toujours la magie de « Dance »

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Figure majeure de la « postmodern dance », la danseuse et chorégraphe new yorkaise Lucinda Childs (1940), - révélée en 1976 en Europe par un solo dans l’opéra « Einstein on the beach » de Philip Glass et Bob Wilson au Festival d’Avignon, est l’objet d’un hommage du Festival d’Automne à Paris 2016.

Une compagnie porte toujours son nom outre-Atlantique et fait vivre ses chorégraphies. Mais d’autres troupes à travers le monde remontent ses œuvres, comme le Ballet de l’Opéra de Lyon qui a inscrit à son répertoire « Dance », une pièce de 1979 qu’il présente, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, au Théâtre de la Ville et dans la région parisienne, de fin septembre à début décembre 2016.
« Dance » est la première chorégraphie pour grand plateau de Lucinda Childs. Conçue pour onze danseurs sur la musique répétitive, obstinante de Philip Glass et avec, en surimpression à l’avant-scène, une projection du plasticien Sol Lewitt multipliant les mouvements des danseurs : sa magie opère toujours. Le film de Sol Lewitt est projeté sur un écran transparent au delà duquel se déploie la danse dans une dominante de bleu, de jaune ou de rouge selon les parties. Les danseurs, bras libres, costumes blancs et baskets, traversent le plateau, faisant alterner, sauts, courses et changements de direction. Danse et musique en apparence simples dans leur répétitivité révèlent rapidement une complexité grandissante et stimulante pour l’œil et l’oreille du spectateur. La projection du film transmet verticalement ce que l’on voit horizontalement sur la scène. Le côté magique de cette pièce naît de la vision démultipliée que l’on a alors de l’œuvre.

Le Festival d’Automne à Paris a aussi convié pour cet hommage à Lucinda Childs la compagnie de la chorégraphe dans « Available Light » de 1983, au Théâtre du Châtelet. Cette pièce ambitieuse, dans la droite ligne de « Dance », est le fruit d’une collaboration de cette créatrice avec le compositeur minimaliste John Adams pour la musique et l’architecte Frank Gehry pour la scénographie. Ce dernier a imaginé une immense structure à deux niveaux qui procure un espace illimité à la danse, calculée avec rigueur dans ses répétitions et ses variations minimalistes. Au spectateur de choisir en toute liberté de suivre les danseurs sur un plateau ou un autre.
Toujours dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, le Ballet de l’Opéra de Lyon reviendra en région parisienne fin 2016, à la Maison de la Culture de Créteil, à Cergy-Pontoise et à Nanterre, pour danser la commande passée à Lucinda Childs d’une chorégraphie pour douze danseurs sur la « La Grande Fugue » de Beethoven. La pièce aura été créée à Lyon le 17 novembre 2O16 et sera confrontée à deux autres chorégraphies sur la même partition, signées par deux femmes, la française Maguy Marin et la belge Anne Teresa de Keersmaeker.

A noter que le Centre national de la danse à Pantin expose jusqu’au 17 décembre 2O16 dans ses locaux des documents provenant des archives de Lucinda Childs, lesquels permettent de mieux saisir la personnalité complexe de cette créatrice.

Photo de « Dance » : Jaime Roque de la Cruz

« Dance » : Théâtre de la Ville à Paris : 29 et 30 septembre 2016, 1er et 3 octobre 2016, 20h30, 2 octobre,15h ; places à 26 et 36 € ; Saint-Quentin-en-Yvelines : 6 et 7octobre 2016, 20h30 ; places de 14 à 29€ ; durée 1h.
« Available Light » : Théâtre du Châtelet à Paris : 4, 5, 6 et 7 octobre 2016, 20h ; places de 12 à 45 € ; durée 55 minutes.
« La Grande Fugue » : Maison de la Culture de Créteil, 29 novembre au 3 décembre 2016, 20h30 ; places de 18 à 30 € - Scène nationale de Cergy-Pontoise : 8 décembre 2016, 19h30, 8 décembre 2016, 20h30 ; places de 6 à 24 € - Théâtre des Amandiers de Nanterre : 15 décembre 2016, 19h30, 16 et 17 décembre 2016, 20h30 ; places de 15 à 30€ ; durée 1h.
« La Grande Fugue » : auparavant à l’Opéra de Lyon : les 17, 18, 19, 22, 23, 24, 25 novembre 2016, 20h et 20 novembre 2016, 16h ; places de 10 à 30 €.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.