Accueil > Exhibit B

Actualités / Actu

Exhibit B

par Corinne Denailles

une exposition en danger d’annulation

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis quelques semaines une pétition circule pour demander l’annulation d’Exhibit B. Les auteurs de cette pétition reconnaissent ne pas avoir vu l’installation-performance. Les directeurs du TGP et du centquatre ont adressé cette lettre à leurs publics.

« La conscience porte les graines du changement. » Brett Bailey

Chers spectateurs, cher public,
Ce que nous avons ressenti en voyant Exhibit B est une émotion propre à la force du spectacle vivant quand il atteint autant son sujet. Cette émotion naît particulièrement ici de la vibration palpable qui existe entre des hommes qui se regardent : nous – spectateurs – pris dans le regard direct des acteurs. Leur silence est ici relayé par un texte qui accompagne chacun des tableaux de manière bien plus implacable que des paroles proférées.
Cette œuvre d’art dénonce sans ambiguïté toute forme de déshumanisation, de racisme. Dans chaque tableau vivant, le caractère plastique extrêmement précis basé sur des faits historiques permet la mise à distance et interdit toute possibilité d’impression dégradante. Bien au contraire.
Cette œuvre d’art plaide pour la renaissance d’un sentiment d’humanité – quand l’Homme a- t-il arrêté d’être humain ? Savons-nous, nous, Hommes du XXIe siècle, être humains ?
L’un des ressorts du théâtre est de tendre le miroir d’un certain monde pour mieux l’interroger. C’est le sens de l’art.
Le théâtre est éminemment – depuis toujours – un art qui crée du débat dans la cité. Le geste poétique devient politique.

LE DÉBAT OUI, LA CENSURE NON.

Depuis quelques semaines une pétition circule pour demander l’annulation d’Exhibit B. Les auteurs de cette pétition reconnaissent ne pas avoir vu l’installation-performance. Il est temps que cette polémique cesse.
Comment peut-on juger d’une œuvre sans l’avoir vue et demander son annulation sans la connaître et en l’accusant du contraire de ce qu’elle dénonce ?
Faut-il dorénavant penser à travers des a priori ?
Programmer Exhibit B est un acte responsable. C’est une œuvre artistique d’une force et d’une clarté incontestable. À l’heure où le raccourci de la pensée devient l’emblème de notre société, c’est une grande chance de pouvoir accéder à une œuvre qui fait apparaître si clairement l’Histoire de l’humanité, qui place aussi directement l’Homme face à ses responsabilités.
Exhibit B aura lieu. Exhibit B touche droit à l’âme, dans sa conscience et bien au-delà.
Jean Bellorini
Metteur en scène et directeur du Théâtre Gérard Philipe, CDN de Saint-Denis
José-Manuel Gonçalvès
Directeur du CENTQUATRE-PARIS, Etablissement artistique de la Ville de Paris
Mardi 18 novembre 2014


Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

  • Exhibit B 20 novembre 2014 09:01, par Jean-Marie Bataille

    La pétition est d’une autre nature que semble dire le texte des directeurs. L’émotion des personnes victimes du racisme de se voir dans les images proposées par Bailey, crée une vive émotion. Bailey manipule des images d’un trauma en croyant bien faire mais en négligeant que les racisés souhaitent en sortir. Ils n’ont pas envie que des blancs les voient ainsi dans des positions dégradées voire dégradantes. Ils aimeraient qu’au lieu d’essayer d’éduquer les blancs avec des images traumatisantes, on s’occupe de faire la réconciliation entre les différentes partie de notre humanité. Il est temps que la discussion prenne la place pour essayer de trouver comment dépasser l’offense faite par ce spectacle. On ne touche pas au sacré impunément.

    repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.