Accueil > Entre Uzès, Marseille et Montpellier, un triangle d’or de la danse (...)

Critiques / Danse

Entre Uzès, Marseille et Montpellier, un triangle d’or de la danse contemporaine

par Yves Bourgade

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

La danse contemporaine n’est plus guère présente en France au Festival d’Avignon, mais elle est désormais au cœur de manifestations spécialisées dans l’art chorégraphique de notre temps , situées notamment dans un triangle d‘or entre Uzès, Marseille et Montpellier.

En 2018, le Festival « Uzès Danse » ouvre le ban du 13 au 17 juin, le « Festival de Marseille » enchaîne du 15 juin au 8 juillet, suivi par « Montpellier Danse » du 22 juin au 7 juillet. Ce dernier en est à la 38ème édition et les deux autres en sont à leur 23ème édition.

Les expériences en danse sont si nombreuses et variées que chaque festival arrive à se distinguer. Un point commun à Uzès, Marseille et Montpellier : le souci de s’ancrer dans leur ville et leur région, ce qui n’exclut pas une ouverture sur le monde.

Uzès Danse », resserré sur cinq jours et centré sur deux lieux de la ville et un chapiteau, a ainsi invité comme « artiste associé » pour une carte blanche un chorégraphe né à Montpellier, David Wampach. Au total une dizaine de spectacles et des expériences inédites avec des artistes internationaux comme l’Espagnole Aina Alegre (passée par le CNDC d’Angers), le chorégraphe interprète Bryan Campbell ou le Brésilien Thiago Granato qui a notamment imaginé une rencontre fictive entre chorégraphes morts et chorégraphes vivants pour deux pièces d’une trilogie « Choreoversations ». David Wampach poursuit une collaboration au long court avec le festival d’Uzès et expérimentera divers modes de rapport au public, lors d’ateliers, de repas-partagés et d’après midis-découvertes.

Une ouverture au monde à partir de la diversité culturelle de la Cité Phocéenne a amené le Festival de Marseille à se tourner vers l’Afrique, le Moyen Orient, l’Asie mais aussi l’Europe. En outre il est itinérant et se déploie dans dix sept lieux de la ville. Son directeur Jan Goossens a tendance à l’ouvrir à d’autres disciplines que la danse qui reste cependant encore majoritaire. Cette année des créations mondiales seront signées par le Burkinabé Serge Aimé Koulibaly qui tisse avec « Kirina » une fresque pour neuf danseurs, six musiciens, un parolier et quarante figurants marseillais où la danse est une marche, par la Franco-Algérienne Nacera Belaza qui cultive l’art de la réinterprétation comme essence du geste artistique avec « Le Cercle » et par le Marseillais Eric Minh Cuong Castaing qui fait dialoguer des danseurs avec des drones dans « Phoenix ». Des premières en France seront présentées par les Belges Jan Lauwers, Alain Platel , Thomas Bellinck et Lisbeth Gruwez (ex égérie de Jan Fabre), par l’Indonésien Eko Supriyanto et par le danseur Olivier Dubois qui signe un solo « Pour sortir au jour ».

Les grandes compagnies européennes ont la part belle au 38 ème Montpellier danse qui affiche aussi les récentes créations d’Anne Teresa de Keersmaeker, d’Akram Khan, de Maude Le Pladec, de Kader Attou et Mourad Merzouki (de nouveau réunis) et de Marlène Monteiro Freitas qui signe une nouvelle production pour la Batsheva Dance Company. Parmi les compagnies venue de douze pays, on relève la Dresden Frankfurt Dance Company en ouverture avec une création en France de Jacopo Godani, la Compania Nacional de Danza de Madrid notamment dans un programme dédié à Forsythe, le Ballet du Capitole de Toulouse, le Nederlands Dans Theatre qui interprètera des pièces de ses actuels directeurs Sôl Leon et Paul Lightfoot, d’autres de Marco Goecke et de Crystal Pite. Une exposition/installation consacrée à la chef de file de la post modern dance américaine Trisha Brown sera visible à Montpellier où il sera loisible d’applaudir aussi les talents régionaux de l’Occitanie qui représentent un tiers des artistes programmés, dont le Toulousain Aurélien Bory qui viendra avec le dernier volet de sa trilogie féminine imaginée pour une danseuse de Pina Bausch, Shantala Shivalingappa.

Uzès Danse du 13 au 17 juin 2018 ; Tél. 04 66 21 51 51.
Festival de Marseille du 15 juin au 8 juillet 2018 ; Tél. 04 91 99 02 50.
Montpellier Danse du 22 juin au 7 juillet 2018 ; Tél. 08 00 60 07 40

Photo : Salt_Eko-Supriyanto Witjak-Widhi-Cahya

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.